Allez au contenu, Allez à la navigation

Les français et les actions : pour une relation de confiance au service de la croissance

25 juin 2003 : Les français et les actions : pour une relation de confiance au service de la croissance ( rapport d'information )

 

 

O LES FONDS D'INVESTISSEMENT DANS LE MARCHÉ RETRAITE

En général, les plans CD et les IRA offrent aux épargnants une gamme de choix pour les placements des fonds épargnés. Les fonds d'investissement (ou OPCVM) sont plus directement impliqués dans la gestion des placements. Comme nous allons le voir, les OPCVM sont les gestionnaires principaux de la partie du marché retraite la plus soumise au risque.

§ LES OPCVM COMME GESTIONNAIRES DES IRA ET PLANS CD

· Les comptes de retraite individuels - IRA

Si on regarde d'abord les IRA, il est évident que les OPCVM ont conquis une part de marché si élevée qu'ils doivent être considérés comme des acteurs dominants ; de 22.0% en 1990 à 48.7% fin 2001. Ceci c'est probablement le résultat de deux facteurs : premièrement, les OPCVM ont promis une rentabilité des fonds supérieure aux autres gestionnaires (et probablement aussi des charges de gestion relativement basses). Le résultat est une désintermédiation du secteur bancaire notable , la part des IRA gérés par des banques et caisses d'épargne (« Thrifts ») a baissé fortement sur la même période, de 41.8% en 1990 à 10.6% en 2001.

Graphique 28 - Etats-Unis : Les comptes individuels de retraite (IRA), total actifs répartis par secteur gestionnaire (en %)

Deuxièmement, de la forte croissance des actifs financiers dans les IRA sur la période (278.5%, TCAM 16.6%), les OPCVM ont capté quasiment 60%. Sur la période, les banques et caisses d'épargne ont reculé légèrement en termes des encours d'actifs gérés. Ce sont probablement les stratégies et le marketing des OPCVM qui sont pour une bonne part responsables de la croissance de ce type d'actif.

Graphique 29 - Etats-Unis : Actifs détenus dans des IRA, répartition par secteur gestionnaire en USD Mrd

Les OPCVM ont offert un rendement supérieur aux clients ; ceci est évident si l'on regarde la répartition des investissement sous-jacents gérés par des IRA. La stratégie dominante au cours de cette période a été d'investir les actifs gérés dans des fonds actions, domestiques et étrangers ; d'où les taux de rendement supérieurs jusqu'en 1999. Après, c'est une autre histoire.

Graphique 30 - Etats-Unis : IRA sous gestion par OPCVM, répartition des actifs par types de fonds (en USD Mrd)

Fin 2001, les actifs IRA gérés pas des OPCVM étaient majoritairement investis dans des fonds d'actions à hauteur de 68.1% des encours. Toutefois, en 2001, on peut aussi noter un certain retour des fonds obligataires, diversifiés et du marché monétaire, mais le retournement vers les fonds moins risqués est quand-même insuffisant pour limiter efficacement les pertes en capital dues à la chute boursière.

Graphique 31 - Etats-Unis : IRAs sous gestion par OPCVM, répartition des actifs par types de fonds (en %)

· Les plans CD

Pour les plans retraite à cotisation définies, les tendances des années 1991-2001 sont assez similaires à elles des IRA. Les plans CD ont augmenté énormément en termes de popularité; les actifs totaux ont crû 168.9% entre 1991 et 2001 (TCAM 10.4%). Ici aussi les deux dernières années mettent en lumière les effets de la déflation des prix des titres boursiers ; le taux de croissance des encours est devenue négatif, surtout en 2001, ramenant les encours totaux presque au niveau de 1998, ce qui correspond à trois années de cotisations perdues pour les adhérents.

Graphique 32 - Etats-Unis : Actifs des plans à cotisations définies, croissance annuelle en % et encours fin d'année

C'est dans cette catégorie que nous trouvons les fameux comptes 401(k), qui sont des comptes individuels de retraite souvent sponsorisés par les employeurs. Ce régime de retraite représentait 71.5% des encours totaux des plans CD fin 2001, contre seulement de 48.2% dix années auparavant.

Graphique 33 - Etats-Unis : Actifs sous gestion OPCVM provenant de plans de retraite à cotisations définies, par types de plans (en USDmrd)

Parmi les plans CD, les OPCVM ont aussi réussi à s'imposer comme les gestionnaires dominants avec une part de marché de 46.4% en 2001 (en hausse de 14.7% depuis 1991). Les OPCVM dominent aussi largement la gestion des comptes 401(k) avec 43.6%. La croissance de la part du marché, partie de 10.5% en 1991, est donc aussi impressionnante,. Les OPCVM ont capté aussi la gestion des autres comptes, comme les 403(b) et les comptes 457, mais à un moindre degré.

Graphique 34 - Etats-Unis : Variation annuelle en % des actifs financiers 401(k), encours fin d'année

Le relation entre l'évolution des encours 401(k) totaux et sous gestion OPCVM est intéressante en soi ; après une plus forte croissance au début des années 1990, le total sous gestion OPCVM a ensuite connu une certain décélération. En 2001, les encours gérés en OPCVM ont reculé comme les encours totaux.

Graphique 35 - Etats-Unis : Encours des comptes 401(k) - indice, 1991=100