Allez au contenu, Allez à la navigation



Flotte aérienne de la sécurité civile

 

d) Le dispositif mis en oeuvre en 2006

L'important déficit pluviométrique qui touche les départements méditerranéens depuis le début du printemps 2006 accroît la vulnérabilité au feu des espaces naturels. Aussi, le dispositif de surveillance et de lutte mis en oeuvre par l'Etat et les collectivités territoriales doit-il tenir compte de cette situation.

Selon les informations transmises à votre rapporteur spécial, le ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire mettra en oeuvre pour soutenir les sapeurs-pompiers locaux :

- 650 sapeurs sauveteurs des unités d'instruction et d'intervention de la sécurité civile (UIISC) ;

- 23 avions bombardiers d'eau et 1 hélicoptère bombardier d'eau de très grande capacité, qui sera positionné en Corse ;

- 3 avions et 8 hélicoptères de secours et de commandement.

Le ministère de la Défense affectera 300 hommes et 3 hélicoptères permettant d'engager un détachement d'intervention héliporté (DIH) constitué par les UIISC. Ce renfort sera complété si la situation l'exigeait.

Des colonnes de sapeurs-pompiers sont également pré-constituées pour compléter le dispositif dans les lieux particulièrement concernés par le risque d'incendie.

Enfin, en Corse, il sera constitué une réserve en matériels, représentant les moyens d'une colonne de renfort, et les 2 hélicoptères de la sécurité civile en service seront complétés cet été par un 3ème spécialement dédié aux opérations de lutte contre les feux de forêts (commandement, héliportage...).