Allez au contenu, Allez à la navigation



Mutation des virus et gestion des pandémies - l'exemples du virus A (H1N1)

 

III - LA MISE EN PLACE D'UNE POLITIQUE DE PRÉVENTION

Quelle que soit la gravité de la situation, il faut tout à la fois que les nouveaux vaccins soient préparés, qu'ils soient soumis aux essais cliniques nécessaires et qu'ils obtiennent l'autorisation de mise sur le marché.

Il faut simultanément passer commande aux laboratoires pharmaceutiques pour que les vaccins soient disponibles en temps utile et en quantité suffisante.

Il faut enfin organiser la vaccination qui débutera lors de la livraison des premiers vaccins autorisés.

A - LES ÉTAPES NÉCESSAIRES À LA PRÉPARATION D'UN NOUVEAU VACCIN

1. L'identification des souches vaccinales

C'est le rôle de l'OMS et des centres avec lesquels elle travaille.

Ses 200 centres de référence nationaux, répartis dans le monde entier, récupèrent des échantillons biologiques de patients grippés et transmettent un certain nombre de virus qu'ils ont isolés à un deuxième niveau de laboratoires, les centres mondiaux de référence (l'Institut Pasteur devrait prochainement devenir centre mondial de référence). Ceux-ci identifient les souches qui vont être sélectionnées.

A la fin de ce processus, l'OMS choisit le virus permettant de faire le vaccin et le met à la disposition des entreprises pharmaceutiques.

2. L'élaboration des nouveaux vaccins par les laboratoires pharmaceutiques

Ainsi que l'explique l'Agence européenne du Médicament, les vaccins contre la grippe saisonnière ne sont pas destinés à être utilisés au cours d'une pandémie. Il faut donc élaborer des vaccins spéciaux contre la grippe pandémique afin de renforcer la protection contre le virus pandémique chez les personnes qui n'ont pas encore été exposées à ce virus.

Jusqu'au début de la pandémie, toutefois, la souche du virus de la grippe qui sera impliquée n'est pas connue. Par conséquent, les vaccins contre la grippe pandémique ne peuvent être préparés qu'une fois que la pandémie a commencé et que la souche du virus de la grippe responsable a été identifiée.

La préparation de vaccins nouveaux a toutefois été largement anticipée, par l'élaboration de vaccins prototypes et de vaccins prépandémiques.

Les vaccins prototypes contiennent une souche du virus de la grippe qui a été spécifiquement choisie parce que très proche du futur virus pandémique auquel la population n'a pas encore été exposée. Lorsque l'OMS a identifié la souche apte à combattre la pandémie, celle-ci va remplacer la souche d'origine dans le vaccin maquette (mock-up). Cela permet de réduire le temps nécessaire pour préparer un nouveau vaccin et empêcher la propagation de la pandémie.

Les vaccins prépandémiques sont quant à eux destinés à être utilisés avant une pandémie pour se protéger contre une souche de grippe qui devrait provoquer une pandémie à venir. Les vaccins prépandémiques disponibles en avril 2009 contenaient le virus de l'influenza de type A/H5N1 ( "grippe aviaire") parce que les experts de santé s'attendaient à ce que cette souche provoque la prochaine pandémie de grippe.