Allez au contenu, Allez à la navigation



L'innovation à l'épreuve des peurs et des risques

24 janvier 2012 : L'innovation à l'épreuve des peurs et des risques ( rapport de l'opecst )
3. Faut-il un débat public sur la biologie de synthèse ?

La biologie synthétique est un domaine scientifique combinant biologie et principes d'ingénierie dans le but de concevoir et construire (« synthétiser ») de nouveaux systèmes et fonctions biologiques.

Dans sa phase actuelle, les efforts en biologie synthétique visent à rendre le génie biologique plus simple, plus rapide, plus accessible et moins onéreux en faisant un usage extensif de principes d'ingénierie (standardisation, automation, conception assistée par ordinateur...). La biologie synthétique doit cependant affronter des défis d'ingénierie uniques au substrat biologique, tels la compréhension incomplète des principes de fonctionnement des systèmes biologiques ou l'évolution.

Modifier et synthétiser le vivant pose aussi des questions philosophiques et éthiques nouvelles et complexes, en relançant la question de la brevetabilité du vivant ou de ses produits et plus généralement de la propriété intellectuelle, mais pose également à l'extrême la question des OGM puisqu'il ne s'agit pas là de transférer un gène unique, mais de construire, en bottom-up, un système biologique.

L'Office Parlementaire a été saisi de cette question et un rapport sera prochainement rendu par Mme Geneviève Fioraso, députée de l'Isère.

Sans préjuger de ses conclusions, il nous parait indispensable qu'un débat public soit ouvert sur ce thème afin de le traiter le plus en amont possible et de détecter dès à présent les questions soulevées par la société.