Allez au contenu, Allez à la navigation

Les nouvelles menaces des maladies infectieuses émergentes

5 juillet 2012 : Les nouvelles menaces des maladies infectieuses émergentes ( rapport d'information )

C. LA MÉTHODE DE PROSPECTIVE RETENUE

La méthode qui a été retenue pour le traitement de ce sujet complexe repose sur le principe d'une construction progressive du travail de prospective, chaque étape comportant à la fois une phase de réflexion, une phase d'échange interne et une phase de communication avec l'extérieur. A ce titre l'atelier de prospective, dans sa dimension intellectuelle comme dans son aspect de communication, a été une des étapes importantes conduisant à ce rapport final.

Une analyse sommaire du sujet avait conduit, avant même le début des investigations de la mission, à faire les observations suivantes :

- le premier travail devait d'abord consister dans l'inventaire des documents existants avec un accent particulier mis sur le recensement des études prospectives menées dans le passé ;

- le second stade était celui des contacts institutionnels avec les principaux organismes qui traitent le sujet comme l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Fondation Mérieux, l'Agence Française de Développement (AFD), le Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) au Gabon.

L'étude de prospective s'est ensuite efforcée de déterminer les principales variables susceptibles de cerner les nouvelles menaces des maladies émergentes. Elle a pu s'effectuer en liaison avec l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) sur la base de ses travaux de prospective menés en 2005.

Dès les premiers travaux, il est apparu que plusieurs variables apparaissent déterminantes dans la constitution de ces nouvelles menaces :

- des variables relatives à la gravité des maladies émergentes ;

- des variables relatives aux capacités de connaissance scientifique des maladies émergentes et épidémies;

- des variables concernant la gouvernance en matière de santé humaine et de santé des plantes et des animaux ;

- des variables portant sur l'articulation des fonctions de recherche, d'expertise, d'évaluation et de gestion des risques en France et dans le monde.

L'étude de prospective a eu en définitive pour objectif de :

- préciser la liste de ces différentes variables ;

- d'examiner leur évolution passée ainsi que les causes de cette évolution ;

- d'envisager leurs évolutions possibles à un horizon de 20 ans (2032) ;

- de tenter d'élaborer des scénarios ou de tester des scénarios déjà existants ;

- de déterminer quels leviers d'action seraient susceptibles d'inverser les tendances défavorables.

D. LE DEROULEMENT DES TRAVAUX

1. Auditions

Votre rapporteur a pu consulter largement les spécialistes du domaine : chercheurs, médecins, biologistes, sociologues, géographes, économistes et prospectivistes. La liste - non exhaustive - de ces personnalités est fournie en annexe.

2. Déplacements

- Visite du laboratoire P4 de la Fondation Charles Mérieux à Lyon géré par le CNRS et entretien avec M. Alain Mérieux, Président de la Fondation et les responsables du programme Maladies infectieuses de la Fondation  le 20 octobre 2011 ;

- déplacement à Libreville du 3 au 7 novembre 2011 à l'occasion du colloque sur les maladies infectieuses émergentes organisé par le Professeur Patrice Debré avec le Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) dirigé par le professeur Jean-Paul Gonzales et visite du laboratoire de Franceville (Gabon) ;

- déplacement en Inde du 7 au 12 février 2012 ;

- visite du laboratoire chrono-environnement de l'Université de Franche-Comté à Besançon ;

- visite du service médical de l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

3. Atelier de prospective

Un atelier de prospective, qui fait l'objet d'un compte-rendu inséré dans le présent rapport et d'une couverture audio-visuelle accessible par internet, a eu lieu le 24 mai 2012. Il a permis de confronter les points de vue des personnalités auditionnées et d'apporter à votre rapporteur une matière extrêmement riche qui a été très précieuse pour la rédaction de cette étude.

4. Blog

Un blog a été ouvert après que la délégation eût autorisé le présent travail. Il a constitué un outil extrêmement efficace de rassemblement de la documentation et de présentation d'un certain nombre de points de vue ou d'analyses scientifiques. Les nombreuses présentations de l'atelier de prospective ont pu être mises à la disposition du public le plus large le jour même. Il a suscité des commentaires précieux d'internautes et surtout de malades. Le blog est ainsi devenu tout au long du travail du rapporteur le complément naturel et interactif du rapport. Il a permis également de noter l'absence d'implication des agences de santé en France dans ce nouveau mode de communication.