Allez au contenu, Allez à la navigation

Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires

19 avril 2017 : Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires ( rapport d'information )

B. LES MOYENS

Le choix de la technologie THD présente plusieurs avantages : une offre de service plus qualitative, en accès quasi-illimité, sans contrainte de distance ou de volume de données. En outre, elle apparait comme une solution efficace, pour les particuliers comme pour les professionnels, afin d'accéder à une large palette de services numériques (e-administration, e-éducation, e-santé, etc.), et s'inscrit surtout dans les nouvelles pratiques liées à la simultanéité des usages offerte par les objets connectés.

La fibre optique est aujourd'hui l'une des rares solutions techniques2(*) permettant de répondre à ces exigences de long terme tout en couvrant un territoire de façon équilibrée. Dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, le déploiement du projet THD constitue un investissement public majeur qui couvre à la fois les zones urbaines (2/3 du territoire) mais aussi les territoires plus reculés (1/3 de la zone) abritant 31 % de la population totale des deux départements (681 000 prises devront être installées dans les 1 159 communes concernées, à un rythme de 140 000 prises par an sur 6 ans, à partir de la deuxième année).

Cette initiative publique a représenté pour les collectivités un coût d'investissement total de 900 millions d'euros, dont 260 millions d'investissement public ainsi répartis : 40 % la région, 20 % chaque département et 20 % l'EPCI. Le projet associe plusieurs acteurs privés : Axione (pour les infrastructures télécom), Bouygues énergies & services (pour les solutions et les services sur mesure aux infrastructures) et Mirova (pour accompagner la recherche de financement), ainsi que la Caisse des dépôts, dans le cadre de ses missions d'accompagnement des territoires en matière de transition numérique.

L'État a apporté une contribution financière à hauteur de 50 millions d'euros grâce au Plan France THD et au Fonds national pour la société numérique (établi dans le cadre du programme d'investissement d'avenir)3(*). La Banque européenne d'investissement (BEI) a également participé au financement du projet à hauteur de 105 millions d'euros, dans le cadre de ses investissements4(*) destinés à stimuler la croissance et la création d'emploi dans les territoires ruraux.

C. LES RÉSULTATS

Le déploiement de la fibre optique doit concrètement consolider l'attractivité économique des territoires concernés en se traduisant par de nombreux gains économiques. Selon les projections de la Caisse des dépôts, organisme partenaire dans ce projet : « les collectivités peuvent espérer une augmentation des créations d'entreprises sur leurs territoires. Par ailleurs, les créations directes d'emplois à temps plein, liées au déploiement de la fibre numérique, sont évaluées à 2 600 sur l'ensemble de la période de construction ».

Indirectement, les flux d'activité permis par ces nouvelles infrastructures devront faire reculer le chômage, dès 2017, dans des départements qui figurent parmi les territoires les plus touchés à l'échelle nationale. La Caisse des dépôts relève ainsi « qu'une commune de 500 à 2 000 habitants traversée par un réseau de fibre optique crée en moyenne 6,81 entreprises, contre 5,91 pour une même commune non desservie par un réseau numérique. Enfin, une zone française non dotée d'une technologie de fibre optique avait, en moyenne en 2014, un taux de chômage de 10,43 %, contre 9,71 % pour une collectivité ayant investi dans un réseau optique ».

Pour approfondir : http://lafibrenumerique5962.fr/


* 2 En matière de fibre optique, quatre techniques peuvent être mobilisées : l'utilisation de fourreaux souterrains existants ; le passage en façade ; l'utilisation des infrastructures aériennes existantes ; la création d'un nouvel équipement.

* 3 L'objectif de ces dispositifs nationaux est de couvrir l'intégralité du territoire en très haut débit à l'horizon 2022.

* 4 Dans le cadre du plan d'investissement pour l'Europe 2015-2018 initié par la Commission européenne.