Allez au contenu, Allez à la navigation

Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires

19 avril 2017 : Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires ( rapport d'information )

VI. COMPARAISON INTERNATIONALE : L'ACCÈS À L'INTERNET TRÈS HAUT DÉBIT DANS LA VILLE-ÉTAT DE SINGAPOUR

A. LES OBJECTIFS

Considérée comme l'un des « dragons asiatiques » pour son taux de croissance industrielle élevé au cours des vingt dernières années, Singapour a très tôt misé sur l'intégration des nouvelles technologies pour maintenir son attractivité à l'échelle internationale. L'accent a été mis, en particulier, sur le numérique par les pouvoirs publics, au point de faire de cette ville-État une référence mondiale en matière de « smart city ».

Aujourd'hui, sa prospérité économique dépend largement de l'accès aux services numériques. Il est par exemple possible de créer une société en ligne en moins de 72 heures. Selon la Banque mondiale, le déploiement d'un réseau numérique Très haut débit, considéré comme un élément « facilitateur des affaires », expliquerait largement l'attractivité dont jouit Singapour.

B. LES MOYENS

Déjà dotée d'un réseau Haut débit performant, Singapour a décidé, dès 2007, de mettre en place des infrastructures innovantes de Très haut débit en « Open Access ». L'objectif de ce plan était d'offrir à l'ensemble des utilisateurs une connexion permanente et de qualité à l'horizon 2015. Grâce à plusieurs plans d'investissements publics, les autorités ont réalisé un réseau autorisant un haut niveau de transmission des données numériques. Aussi, quand les Français disposaient à cette date d'un accès numérique atteignant une vitesse moyenne de 8,2 Mbit/s, les réseaux singapouriens offraient déjà une vitesse moyenne de connexion 16 fois plus rapide, avec 135 Mbit/s.

C. LES RÉSULTATS

Aujourd'hui, le Très Haut débit disponible dans la ville de Singapour est proposé à des tarifs compétitifs pour une vitesse record à l'échelle internationale (permettant par exemple aux utilisateurs de télécharger un film en Haute Définition de 2 heures en 90 secondes).

Si ce territoire est considéré comme attractif pour les investisseurs, c'est en particulier grâce à ses infrastructures numériques modernes. Pour les spécialistes français du numérique, l'exemple de Singapour est donc riche d'enseignements. En comparaison, notre pays présente encore aujourd'hui de trop nombreuses zones blanches et le niveau de dépenses publiques par habitant dans les réseaux de fibre optique reste faible (seulement 30 euros/habitant en France, contre 188 euros/habitant à Singapour).

Avec une concurrence entre les territoires qui se joue désormais de plus en plus sur le terrain des services et des réseaux, le développement d'un réseau numérique performant est aujourd'hui sans conteste une condition indispensable de la compétitivité des territoires.

Pour approfondir :
https://www.gov.sg/microsites/future-economy/the-cfe-report/7-strategies