Allez au contenu, Allez à la navigation

Météo-France

22 septembre 2021 : Météo-France ( rapport d'information )

TROISIÈME PARTIE

DANS CE CONTEXTE DE RATIONALISATION BUDGÉTAIRE, MÉTÉO-FRANCE CONDUIT DES TRANSFORMATIONS D'AMPLEUR

I. LA PROFONDE RESTRUCTURATION DU RÉSEAU TERRITORIAL DE MÉTÉO-FRANCE SE POURSUIT

A. DEPUIS DIX ANS, LE RÉSEAU TERRITORIAL DE MÉTÉO-FRANCE A ÉTÉ PROFONDÉMENT RESTRUCTURÉ

Depuis plus de dix ans, Météo-France a entrepris une profonde restructuration de son réseau territorial. Cette évolution, permise par des évolutions scientifiques et techniques, mise en oeuvre pour accroître l'efficience des services rendus par l'opérateur, a constitué le fer de lance de ses plans de transformation. Elle a accompagné le mouvement de réduction de ses moyens financiers et humains.

Une première phase de restructuration a été conduite entre 2012 et 2016. En 2021, Météo-France dispose de 55 implantations territoriales en métropole47(*) contre 115 en 2011, soit une réduction de plus de 50 % en dix ans.

Elle s'est traduite par la fermeture des anciens centres départementaux qui structuraient le réseau territorial de Météo-France mais aussi par celle de près de 70 % des centres de rattachement aéronautique (CRA), qui sont passés de 41 en 2011 à 13 en 2021.

B. LE PROJET D'ÉTABLISSEMENT : UNE NOUVELLE ÉTAPE DANS LA CONTRACTION DU RÉSEAU

L'établissement est désormais engagé dans une deuxième étape de restructuration de son réseau à horizon 2022. Résultant des dernières restructurations décidées dans le cadre de la démarche « action publique 2022 » (AP 2022), le réseau territorial cible en métropole comprendra 39 implantations48(*).

Ainsi, entre 2011 et 2022, le réseau territorial de Météo-France se sera contracté de 66 %.

Composition du réseau territorial cible en 2022

Le siège parisien de Saint-Mandé ;

Un site à Trappes ;

La Météopole de Toulouse composée de l'ensemble des services centraux de l'opérateur ;

Sept centres météorologiques interrégionaux (CMIR), interlocuteurs des services de l'Etat en cas de gestion de crise ;

Un réseau montagne composé de six sites de proximité et articulé autour de trois centres principaux49(*) ;

Un centre dédié à la marine à Brest ;

Onze centres de rattachement aéronautiques (CRA) ;

27 pôles de maintenance et d'exploitation de réseau d'observation ;

Un centre dédié à l'acquisition et au traitement des données satellitaires à Lanion ;

Dix référents territoriaux.

Source : réponses de Météo-France au questionnaire du rapporteur spécial


* 47 Tous types confondus.

* 48 Il est précisé que certaines implantations regroupent sur un même site plusieurs typologies de centres.

* 49 Voir infra. la révision de projet d'organisation territoriale de Météo-France en montagne.