Allez au contenu, Allez à la navigation

Météo-France

22 septembre 2021 : Météo-France ( rapport d'information )

IV. ALORS QUE CERTAINES TENSIONS SOCIALES APPARAISSENT, L'ÉTAT DEVRAIT RENOUVELER SON ENGAGEMENT EN FAVEUR DE L'OPÉRATEUR

A. DES SIGNES DE FRAGILITÉ DU CORPS SOCIAL À SUIVRE AVEC ATTENTION

Malgré les efforts de dialogue social, les mesures d'accompagnement et les assouplissements décidés dans la mise en oeuvre de certains pans des programmes de transformation, des tensions sociales se sont cristallisées.

Météo-France a constaté qu'un nombre croissant d'agents font part de surcharge de travail et que les phénomènes de risques psycho-sociaux sont en croissance. Ces signaux d'alertes, bien identifiés par la direction, doivent continuer d'être suivis avec vigilance pour prévenir tout risque de dégradation de la situation sociale au sein de l'opérateur.

B. LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES ENCADRANTS : DES MESURES D'ACCOMPAGNEMENT QUI MONTENT EN PUISSANCE

Il ressort de certains témoignages que les conditions de travail des encadrants sont une source d'attention particulière. Des phénomènes de surcharge de travail conduiraient certains d'entre-eux à ne plus pouvoir consacrer suffisamment de temps et d'énergie à leurs fonctions de pilotage et d'accompagnement de leurs équipes.

La direction a conscience de la situation et a mis en place des mesures spécifiques qu'elle entend renforcer dans les prochains mois. L'opérateur a décidé de mettre en oeuvre un accompagnement renforcé à travers un plan d'action en faveur de l'encadrement qui a été élaboré en concertation avec les représentants des personnels et présenté en comité technique d'établissement (CTEP) en 2020. Dans ce cadre, des « ateliers managers » sont mis en place depuis septembre 2021 pour que les encadrants puissent faire part de leurs difficultés. Les services délivrés à l'attention des managers par une psychologue ergonome ont été récemment consolidés et des audits organisationnels sont en cours. Enfin, la direction entend mener, d'ici à la fin de l'année 2021, une action spécifique sur la charge de travail et ses conséquences potentielles en termes de charge mentale. Toutes ces initiatives bienvenues devront être suivies, évaluées et, le cas échéant, ajustées pour répondre aux mieux aux difficultés rencontrées aujourd'hui par les personnels encadrants du SMN.

Le cinquième axe du projet de COP 2022-2026 prévoit la mise en place d'une démarche de RSE (responsabilité sociale des entreprises). Cette orientation pertinente dans le contexte de transformations qui est celui de Météo-France devra être effectivement mise en oeuvre dans la concertation et régulièrement évaluée.