Allez au contenu, Allez à la navigation



Le contrôle de la sûreté et de la sécurité des installation nucléaires (annexes, comptes rendus des auditions publiques)

 

1.2 Activités

On peut considérer que l'environnement immédiat de Saclay constitue une couronne d'un rayon de 10 km autour du Centre. Cette couronne, peuplée de 435 000 habitants environ, est constituée par une partie du département de l'Essonne et une partie du département des Yvelines.

La population de ces départements, soit 1 080 000 pour les Yvelines et 920000 pour l'Essonne, partage son activité entre l'agriculture, les industries locales et les centres de recherche. Aux employés de ces différents secteurs résidant dans l'Essonne et les Yvelines viennent s'ajouter les immigrants quotidiens venus d'autres zones de la région parisienne.

1.2.1. Activité agricole

Dans les départements des Yvelines et de l'Essonne, la surface utilisée ne représente que 45 % de la surface totale en raison de la forte urbanisation de la région parisienne.

Dans l'Essonne l'agriculture emploie 7 700 personnes (soit 0,84 % de la population totale), dont 65 % sont des chefs d'exploitation et leur famille. Dans les Yvelines, elle emploie 10 000 personnes (soit 0,92 % de la population) dont 60 % sont des chefs d'exploitation et leur famille.

1.2.2. Activité industrielle

Dans l'Essonne, les industries mécaniques et métallurgiques (48 500 salariés en 1972) arrivent nettement en tête ; le bâtiment et les travaux publics viennent en seconde position (28 800 salariés en 1972), suivis par l'électronique (5 700 employés). Les papeteries et imprimeries, les industries agricoles et alimentaires et les industries chimiques occupent une place beaucoup moins importante.

Dans les Yvelines, l'industrie automobile occupe la place la plus importante. Elle emploie 27 % des salariés du département. Viennent ensuite le bâtiment et les travaux publics, avec 17,5 % des salariés, puis la construction électrique et électronique.

1.2.3. Centres de recherche

Les centres de recherche, nombreux dans la région, occupent une partie appréciable de la population. Dans l'Essonne, outre le Centre d'Études Nucléaires de Saclay, qui emploie 8 000 personnes, le C.N.R.S. de Gif-sur-Yvette en emploie 1 400. À ces centres viennent s'ajouter les Écoles et Facultés, comme la Faculté des Sciences d'Orsay et l'École Polytechnique de Palaiseau. Dans les Yvelines, à proximité de Saclay, on citera le Centre National de Recherche Zootechnique de Jouy-en-Josas.

1.3 Habitudes

Le département de l'Essonne conserve un certain caractère rural, bien qu'atténué par l'urbanisation croissante de la région parisienne, tandis que le département des Yvelines a un caractère plus résidentiel.

Il se tient annuellement trois foires dans l'Essonne (à Arpajon, Dourdan et Marcoussis) et deux dans les Yvelines (Houdan et Mantes-la-Jolie) ; des hebdomadaires ont lieu dans l'Essonne à Étampes, Saint-Chéron et la Ville-du-Bois, et dans les Yvelines à Houdan. Le département de l'Essonne est équipé de 12 supermarchés, celui des Yvelines de 38.

Les loisirs sont représentés dans l'Essonne par 53 maisons de jeunes, 34 cinémas, 84 terrains de sport, 17 piscines, dans les Yvelines par 79 maisons de jeunes, 36 cinémas, 106 terrains de sport, 21 piscines. Des plans d'eau ont été aménagés pour la pêche, la baignade et le canotage, en particulier l'Étang de Saint-Quentin et l'Étang de la Minière, aux sources de la Bièvre. Il faut y ajouter des complexes de loisirs et de sports comme ceux de Dourdan et de Corbeil-Essonne et de la Celle-Saint-Cloud, Guyancourt, Saint-Germain-en-Laye, etc. pour les Yvelines qui attirent, en particulier durant le week end, outre les habitants de ces départements, ceux de Paris et de sa ceinture. Signalons à ce propos que 9,4 % des habitations de l'Essonne et 6,75 % de celles des Yvelines sont des résidences secondaires.

Tableau VI.1.1
Population du bassin versant de la Bièvre (cours aérien)

Cours de la Bièvre

Commune

Nombre d'habitants

Amont des exutoires

Aval des exutoires

Étang de Saint-Quentin

Trappes

Bois-d'Arcy

Montigny-le-Bretonneux

Voisins-le-Bretonneux

17 000

10 500

1 312

1 000

 

Sources de la Bièvre

Guyancourt

St-Cyr-l'École

Camp de Satory (Versailles)

Buc

3 471

1 500

1 450

3 943

 

Ru Saint-Marc

Toussus-le-Noble

Les Loges-en-Josas

463

1 399

 

Confluent

Jouy-en-Josas

Vélizy-Villacoublay (partiel : résidents seulement)

 

8 170

1 600

Confluent de la Sygrie

Bièvres

 

4 235

Étangs de Saclay

Saclay

 

2 037

Ru de Vauhallan

Vauhallan

Igny

 

1 858

9 630

Confluent

Verrières-le-Buisson

Palaiseau (partie)

Massy (partie)

 

11 509

5 000

9 000

TOTAL PARTIEL

 

42 098

53 039

TOTAL GÉNÉRAL

 

95 137

Tableau VI.1.2
Évolution de la population pour les communes du bassin versant de
la Bièvre (cours aérien)

Communes

1936

1954

1962

1968

1976

Trappes

3 419

4 885

9 645

16 799

22 906

Bois d'Arcy

1 261

2 107

3229

6770

10 500

Montigny-le-Bretonneux

458

532

462

768

1 312

Voisins-le-Bretonneux

321

335

348

389

2 133

Guyancourt

824

1 010

1 243

1 492

3 471

Bue

1 293

1 485

1921

2 650

3 943

Toussus-le-Noble

132

214

161

192

463

Les Loges-en-Josas

359

653

592

712

1 399

Jouy-en-Josas

2 246

3 116

4 109

5 404

8 171

Bièvres

1 769

2 287

2 711

3 306

4 235

Saclay

617

1 059

1 615

1 950

2 037

Vauhallan

561

625

1 085

1 757

1 858

Igny

3 557

4 931

5 477

7 786

9 630

Verrières-le-Buisson

2 965

4 464

7 056

9 850

11 509

Palaiseau (totalité)

7 878

10 118

16 326

25 337

28 924

Massy (totalité)

4 480

6 380

18 955

36 802

41 560

Vélizy-Villacoublay

5 265

6 675

5 960

14 855

23 856