Allez au contenu, Allez à la navigation



Le contrôle de la sûreté et de la sécurité des installation nucléaires (annexes, comptes rendus des auditions publiques)

 

2. RÉGIME ALIMENTAIRE, ORIGINE DES EAUX DE BOISSON ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES CONSOMMES

2.1 Régime alimentaire

Il ressort d'une étude de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE) datant de 1972 (série M 34) que, dans le Bassin Parisien, l'alimentation se répartit comme suit pour les produits pouvant être contaminés à la suite de rejets d'effluents liquides :

- eau de boisson 1,2 l/j

- légumes frais 100 à 180 g/j

- viandes de toutes origines et produits dérivés 140 à 165 g/j

- lait et produits laitiers pour l'adulte 0,3 1/j d'équivalent lait.

Le tableau VI.2.1 donne la ration alimentaire journalière type d'un adulte, compte tenu des habitudes alimentaires locales. Pour le nourrisson, enfant de moins de 6 mois on peut retenir les valeurs suivantes :

- légumes frais 50 g/j

- lait et produits laitiers 0,7 1/j

2.2 Origine des eaux de boisson et des produits alimentaires consommés

2.2.1 Produits alimentaires

L'alimentation des populations dans l'environnement du CEN Saclay, sur le plateau en particulier, ne provient pas en totalité des productions locales. Par suite de l'absence de réseau de distribution suffisant, les approvisionnements des familles se font en général dans les centres commerciaux des grands ensembles tels que Vélizy et les Ulis.

Dans les communes de la vallée de la Bièvre, l'approvisionnement local est plus important, en particulier en ce qui concerne les produits laitiers et maraîchers pour lesquels on peut considérer que 80 % des quantités consommées sont produites sur place.

2.2.2 Eaux de boisson

La Consommation moyenne journalière d'eau de boisson est de 1,2 l. Cette eau provient, pour 80 % de la population, des réseaux de distribution, le reste étant constitué par de l'eau minérale.

2.2.2.1 Eaux minérales

On peut considérer que, dans la région de Saclay, au moins 75 % des eaux minérales consommées sont importées. Il s'agit essentiellement des eaux d'Evian, Vichy et Vittel. Le reste, soit 25 % est constitué par des eaux mises en bouteille localement. Ainsi qu'il a été dit au chapitre V.3, il existe deux usines d'embouteillage d'eau de table, l'une à Montigny-le-Bretonneux, l'autre à Saint-Lambert. L'eau est prélevée par pompage dans la nappe des Sables de Fontainebleau.

2.2.2.2 Eaux des réseaux de distribution

a) Organismes de distribution

La distribution d'eau potable est assurée dans le Bassin de la Bièvre et dans l'environnement du Centre d'Études Nucléaires de Saclay, par quatre sociétés :

la Société Lyonnaise des Eaux et de l'Éclairage (S.L.E.E.) ;

la Compagnie Générale des Eaux (C.G.E.) ;

les Eaux et Fontaines de Versailles (E.F. V.) ;

la Sablaise des Eaux.

Le Syndicat des Eaux du Plateau de Saclay, regroupant les communes de Bièvres (lieux-dits de Menillez et Favreuse), de Saclay, de Saint-Aubin, de Vauhallan et de Villiers-le-Bâcle, est affermé à la S.L.E.E. qui assure tant l'approvisionnement en eau que l'entretien des réseaux de distribution. Le détail de la répartition des communes entre ces compagnies est donné dans les tableaux VI.2.2 et VI.2.3.

b) Origine de l'eau distribuée

L'eau distribuée est fournie par les pompages en rivière (Seine, Marne et Oise) et les pompages dans les nappes souterraines. L'importance respective de ces deux origines dépend de la compagnie considérée.

1 - Compagnie Générale des Eaux

L'eau distribuée par la compagnie provient pour 94 % de pompages en rivière ; la Seine à Choisy-le-Roi en fournit 47 %, la Marne à Neuilly-sur-Marne et Nogent en fournit 38 %, enfin l'Oise à Méry-sur-Oise en fournit 9 %. L'appoint est fait avec de l'eau souterraine, les principales stations de pompage sont celles :


· de Noisy-le-Grand, qui exploite la nappe de l'Éocène inférieur dans le Sparnacien ;


· d'Aulnay-sous-Bois, qui exploite la nappe de l'Éocène inférieur et celle de l'Albien ;


· de Pantin, qui capte la nappe de l'Éocène inférieur ;


· d'Épinay-sur-Seine, qui capte la nappe de l'Éocène inférieur et celle de l'Albien ;


· de Villeparisis, qui prélève dans la nappe de l'Éocène supérieur.

2 - Eaux et Fontaines de Versailles

C'est la nappe de la Craie Sénonienne qui fournit l'essentiel de l'eau distribuée. L'usine est située à Croissy. Elle fournit 94 % de l'eau. Cette eau provient en partie d'eau de Seine traitée et réinjectée dans la nappe. L'appoint est fait avec de l'eau provenant de la Compagnie Générale des Eaux et de la Société Lyonnaise des Eaux et de l'Éclairage.

3 - Société Lyonnaise des Eaux et de l'Éclairage

La majeure partie de l'eau distribuée sur la rive gauche de la Seine provient de pompage dans le fleuve. Il y a deux usines de pompage :

- l'une à Viry-Châtillon, dont la capacité maximale est de 4 200 m3/h.

- l'autre à Morsang-sur-Seine, dont la capacité maximale est de 6 250 m3/h.

L'apport d'eau souterraine représente moins de 10 % de l'eau distribuée. Le tableau VI.2.4 donne le détail des principales stations de pompage. Elles exploitent les nappes de l'Oligocène, de l'Éocène supérieur, de l'Éocène moyen et inférieur et celle de l'Albien. Les plus importantes sont les stations de Viry-Châtillon et d'Orsay ; la première capte les nappes de l'Éocène supérieur et de l'Albien, la deuxième celle de l'Albien.

4 - Société Sablaise des Eaux

La Société Sablaise des Eaux dessert quelques communes à l'ouest du Centre : le Mesnil-Saint-Denis et Levy-Saint-Nom où sont implantées ses usines principales de pompage, une partie de la commune de Milon-la-Chapelle, ainsi que St-Lambert et Magny-les-Hameaux où elle possède des forages secondaires. L'eau est pompée dans la nappe de l'Oligocène, au niveau des sables de Fontainebleau.

2.2.2.3. Prélèvements individuels

Le Centre d'Essais des Propulseurs, l'aéroport de Toussus-le-Noble et la Ferme d'Orsigny possèdent chacun des forages dans la nappe de l'Oligocène au niveau des sables de Fontainebleau. Cette eau sert à l'ensemble des besoins de ces installations et en particulier à la consommation d'eau de boisson.

Tableau VI.2.1
Ration alimentaire de l'adulte dans l'environnement du Centre de Saclay

Eau de boisson

dont eau minérale

l/j

1,2

0,25

Légumes frais

dont salades

Tomates

poireaux

g/j

150

30

25

15

Poisson

dont poisson frais

g/j

22

19

Toute viande

dont viande de boucherie

viande de porc et charcuterie

volaille, lapin, gibier

g/j

200

100

50

50

Lait et produits laitiers

dont lait frais

l/j

0,3

0,2

Tableau VI.2.2.
DISTRIBUTION DE L'EAU POTABLE
Communes du bassin versant de la Bièvre
(cours aérien en aval des exutoires des étangs)

Cours de la Bièvre

Commune

Organisme de distribution

Ru Saint-Marc

Toussus-le-Noble

Les Loges-en-Josas

Eaux et Fontaines de Versailles

Eaux et Fontaines de Versailles

Confluent

Jouy-en-Josas

Vélizy-Villacoublay

Saclay

Compagnie Générale des Eaux

Eaux et Fontaines de Versailles

Syndicat des Eaux du Plateau de Saclay(a)

Confluent de la Sygrie

Bièvres

Igny

Syndicat des Eaux du Plateau de Saclay (a)

Compagnie Générale des Eaux

Compagnie Générale des Eaux

Ru de Vauhallan

Vauhallan

Palaiseau

Syndicat des Eaux du Plateau de Saclay(a)

Compagnie Générale des Eaux

Confluent

Verrières-le-Buisson

Compagnie Générale des Eaux

Fin du cours aérien

Massy

Compagnie Générale des Eaux

(a) réseau de la Société Lyonnaise des Eaux et de l'Éclairage.