Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire

III. LISTE DES MEMBRES FRANÇAIS ET PREMIÈRES CONCLUSIONS DU FORUM D'INITIATIVE FRANCO-INDIEN

- M. Jean FRANÇOIS-PONCET, co-président pour la partie française

- Mme François BARRE-SINOUSSI, Institut Pasteur

- M. Thierry de BEAUCÉ, ancien ministre, Société Vivendi

- M. Jean-Louis BEFFA, PDG de Saint-Gobain

- M. Claude COHEN-TANNOUDJI, Prix Nobel de Physique

- M. Bernard de COMBRET, Président d'Elf Antar

- M. Charles de CROISSET, Président du CCF

- M. Thierry DESMARET, Président Directeur Général de Total

- M. Christian DUPAVILLON, Inspecteur général au ministère de la culture

- M. Jacques FRIEDMANN, Président du Conseil de surveillance d'AXA-UAP

- M. François GROS, Secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences

- Mme Francine HEINRICH, ancien Représentant de la Commission européenne en Inde

- M. Jean-François JARRIGE, Conservateur du Musée Guimet

- M. Yves MICHOT, Président directeur général d'Aérospatiale

- M. Jérôme MONOD, Président du Directoire du groupe Lyonnaise des eaux

- M. Michel PEBEREAU, PDG de la BNP

- M. François PERIGOT, Président du MEDEF International

- M. Lucien REBUFFEL, Président de la CGPME

- Mme Krishna RIBOUD, Présidente de l'Association pour l'Etude et la documentation des textiles d'Asie

- M. Daniel TOSCAN du PLANTIER, Président d'Unifrance films

Secrétariat : Mme Martine DORANCE, Sous-directeur d'Asie méridionale au ministère des affaires étrangères

Assistant du Président : M. Philippe ROUX COMOLI, administrateur au Sénat

En conclusion de cette première réunion les 2 et 3 juillet 1998, le Forum d'Initiative franco-indien a retenu les 12 initiatives suivantes :

1. Promouvoir une large coopération dans le domaine de l'eau. Envisager des jumelages entre les agences de bassin et les Etats indiens à partir d'une " Semaine française de l'eau " à organiser en 1999 à Bombay.

2. Développer des coopération concrètes et des jumelages entre les métropoles et les Etats indiens d'une part, et les grandes villes et les régions françaises d'autre part.

3. Promouvoir les investissements français en Inde et indiens en France, en utilisant les relais du CNPF et des grandes chambres de commerce et d'industrie françaises d'une part, la CII et les chambres de commerce indiennes d'autre part. Dans un premier temps, une campagne d'information auprès des entreprises, notamment françaises (par exemple par la diffusion du document de la CII et une série de questionnaires) pourrait être lancée.

4. Envisager le développement des relations entre les PME/PMI françaises et indiennes. Un séminaire sera organisé au Sénat pour sensibiliser les PME/PMI sur les différents mécanismes de financement français et européens. Des réunions sectorielles devraient également se tenir.

5. Créer un site internet dédié au forum : la CII côté indien, et le ministère des affaires étrangères côté français, seront en charge du projet.

6. Multiplier les échanges d'étudiants et de chercheurs. A cet égard, cinq mesures peuvent être encouragées :

- mise au point d'un système efficace d'informations entre les réseaux universitaires et scientifiques des deux pays ;

- identification des institutions françaises et indiennes les plus susceptibles d'être concernées (écoles de commerce, de gestion, d'ingénierie, de tourisme en particulier...), en mettant l'accent sur les filières scientifiques pour lesquelles nous souhaitons nouer des partenariats durables associant des projets scientifiques et industriels (recherche dans les domaines de l'eau, des biotechnologies, de la micro-informatique) ;

- à cet effet, organisation en 1998 par la partie française (ministère des affaires étrangères et ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie), d'une série de forums-expositions visant à faire connaître le système français d'enseignement supérieur en Inde et les filières intéressant prioritairement les étudiants indiens (New-Delhi, 29-30 novembre 1998 ; Bangalore, 2-3 décembre 1998 ; Bombay, 5-6 décembre 1998) ;

- augmentation du nombre de bourses par des financements non étatiques et multiplication des stages en entreprises (au moins trois pour chaque entreprise représentée au Forum) ;

- promotion des échanges de chercheurs, en s'attachant particulièrement aux " post-doctorans ".

7. Promouvoir les échanges et les actions de coopération dans le domaine de la création musicale, artistique (dont le design, l'artisanat, etc.) et cinématographique.

8. Prévoir l'organisation d'un colloque sur " le monde multipolaire ", à Paris en septembre 1999. (L'Institut français des relations internationales, côté français, et l'Indian international centre, côté indien, seront contactés).

9. Prévoir l'organisation en février 1999 à Pondichéry, d'un séminaire philosophique sur l'évolution de la conscience en partant des écrits du philosophe Sri Aurobindo. Le co-président indien Karan Singh prendra les contacts nécessaires.

10. Prévoir l'organisation d'une exposition franco-indienne à Delhi, sur la continuité des civilisations de l'Europe méditerranéenne jusqu'au Bengale, qui pourrait s'intituler " Des rives de la Méditerranée aux rives du Golfe du Bengale ", sous l'égide du Musée Guimet.

11. Favoriser la coopération entre deux stations de télévision française et indienne, et la réalisation d'émissions avec des personnalités indiennes et françaises. Mme Anne Sinclair et Mme Malika Sarabhai ont été chargées d'explorer les possibilités existant en la matière.

12. Prévoir un événement marquant pour la célébration de l'an 2000.

Retour Sommaire