Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

A. POSITIF EN PREMIÈRE ANALYSE, L'EXODE DES JEUNES CADRES ET ENTREPRENEURS PORTE GRAVEMENT ATTEINTE AU DÉVELOPPEMENT EN FRANCE DE LA NOUVELLE ÉCONOMIE

La diversité des profils et des motivations de ces nouveaux expatriés appelle une appréciation nuancée des conséquences du phénomène pour la collectivité nationale. Mais cet exode reste au total préoccupant parce qu'il affecte une élite peu nombreuse et économiquement stratégique, qui est essentielle au développement de la nouvelle économie.

1. L'ouverture de la jeunesse sur l'étranger est en apparence un développement positif

Les Français ont été traditionnellement peu portés à s'expatrier, au point que la faible mobilité des cadres a été longtemps considérée comme un handicap majeur de la France dans la concurrence internationale. On ne peut donc que se féliciter de la plus grande ouverture des jeunes générations sur l'étranger.

Elle facilite l'installation de nos entreprises sur les marchés tiers en mettant à leur disposition un personnel dynamique et compétent possédant une capacité d'adaptation à des environnements humains et professionnels variés.

Cette évolution est d'autant plus importante que le rôle des échanges internationaux dans la croissance économique française ne cesse de croître. Quatrième puissance commerciale mondiale, troisième exportateur de services, la France écoule à l'extérieur 41 % de sa production manufacturière. Cinq millions d'emplois, soit 22 % de la population active, dépendent aujourd'hui de l'activité exportatrice de nos entreprises.

Cette insertion de la France dans les échanges internationaux s'est traduite par la multiplication des filiales des entreprises françaises dans le monde. Leurs investissements directs à l'étranger ont été multipliés par 6 depuis 1980 faisant de la France le cinquième investisseur international.

La mobilité croissante des jeunes diplômés répond de ce point de vue, aux besoins d'une économie française de plus en plus ouverte au commerce international.

Retour Sommaire Suite