Allez au contenu, Allez à la navigation

CASSEZ Emile

Ancien sénateur de la Haute-Marne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 6 janvier 1924
  • Réélu le 10 janvier 1933
  • Fin de mandat le 31 décembre 1941

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

CASSEZ (AUGUSTE, EMILE), né le 23 juillet 1871 à Bournonville (Pas-de-Calais), mort le 14 septembre 1948 à Chaumont (Haute-Marne).

Sénateur de la Haute-Marne de 1924 à 1941.

Ministre de l'Agriculture du 8 novembre 1934 au 31 mai 1935.

Issu d'une famille paysanne, Emile Cassez a consacré toute sa vie à l'agriculture. Diplômé de l'Ecole pratique d'agriculture de Berthonval (Pas-de-Calais) en 1891, diplômé de l'Ecole nationale d'agriculture de Grignon (1895), il est successivement professeur de physique et de chimie à l'Ecole d'agriculture des Mer-chines (Meuse) du 18 mars 1895 au 15 juillet 1897, directeur des services agricoles de la Haute-Marne du 15 juillet 1897 au 1er janvier 1918, inspecteur général de l'agriculture et directeur adjoint au Ministère de l'Agriculture du 1er janvier 1918 au 6 janvier 1924.

A cette date, Emile Cassez, déjà conseiller général de Châteauvillain, est élu sénateur de la Haute-Marne par 607 voix sur 736 votants, au premier tour de scrutin. Appartenant au groupe de la gauche démocratique, radicale et radicale-socialiste, membre des Commissions de l'enseignement, de l'agriculture et des douanes, il n'est guère de débat intéressant l'agriculture où il n'intervienne, souvent en qualité de rapporteur ou de rapporteur pour avis, qu'il s'agisse de faciliter l'achat d'engrais azotés (1924), du crédit mutuel et de la coopération agricoles, des accidents du travail dans l'agriculture (1925-1926), des permissions agricoles (1926), de la protection du marché du travail national (1926), des baux à ferme (1926-1927), des assurances sociales, des appellations d'origine, de l'enseignement agricole, des mines de potasse d'Alsace (1927), du programme de construction d'habitations à bon marché (1928). Lui-même déposa plusieurs propositions de loi notamment tendant à faciliter l'accès de la petite propriété rurale aux victimes de guerre (1924) ou à admettre les petits artisans au bénéfice des prêts à long terme du crédit agricole (1929).

Réélu aux élections du 16 octobre 1932 (renouvellement du 10 janvier 1933) par 423 voix sur 739 votants, au premier tour de scrutin, Emile Cassez se préoccupe très activement à partir de 1932 de la protection du marché du blé et de la lutte contre le chômage. Appelé par M. Pierre-Etienne Flandin au Ministère de l'Agriculture, le 8 novembre 1934, il expose à plusieurs reprises en cette qualité, la position du Gouvernement sur la crise agricole et plus précisément sur le marché du blé, le marché des vins, le marché de la viande, l'élevage et les produits laitiers.

Revenu à son banc de sénateur à la chute du Ministère, le 31 mai 1935, il intervient dans la discussion d'interpellations sur la politique économique du Gouvernement (1936), sur l'application des assurances sociales à l'agriculture (1937-1939), sur la situation démographique et les allocations familiales agricoles (1938).

Emile Cassez qui, le 10 juillet 1940, vota les pleins pouvoirs constitutionnels au Gouvernement du Maréchal Pétain, fut membre du Conseil national créé en 1941.

Parallèlement à son activité politique, Emile Cassez a assumé la présidence de la Caisse régionale de crédit agricole mutuelle de Langres, de la société d'horticulture et de la société d'agriculture de Chaumont, la vice-présidence de la fédération nationale de la mutualité agricole, de la fédération nationale des sociétés d'électrification rurale, la présidence de la société des jardins ouvriers. Secrétaire général fondateur de la Mutuelle agricole incendie de l'Est à Chaumont, secrétaire de la société nationale d'encouragement à l'agriculture, il était membre de l'Académie d'agriculture, du Conseil supérieur de l'agriculture et du Conseil supérieur du travail, et conseiller du commerce extérieur. Il était officier de la Légion d'honneur et commandeur du Mérite agricole.

Emile Cassez est l'auteur de plusieurs études consacrées à des problèmes agricoles. Il a collaboré notamment à l'ouvrage L'économie dirigée et l'agriculture (1935) et a rédigé pour la Chambre d'agriculture du Pas-de-Calais un rapport sur La pomme de terre et ses ennemis (1944). Il est mort à Chaumont (Haute-Marne), après s'être retiré de la vie politique, le 14 septembre 1948, âgé de 77 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

CASSEZ (Emile)

Né le 23 juillet 1871 à Bournonville (Pas-de-Calais)

Décédé le 14 septembre 1948 à Chaumont (Haute-Marne)

Sénateur de la Haute-Marne de 1924 à 1941

Ministre de l'Agriculture du 8 novembre 1934 au 31 mai 1935

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome III, p. 890 et 891)

Après son vote positif du 10 juillet 1940, Emile Cassez siège au Conseil National, lors de sa création, en 1941.

A la Libération, il se retire de toute vie publique, et meurt en 1948.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Emile CASSEZ, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 23 juillet 1871
Décédé le 14 septembre 1948
Profession
Inspecteur général de l'Agriculture
Département
Haute-Marne
  • Mis à jour le 25 avril 2014