Allez au contenu, Allez à la navigation

GROS Louis

Ancien sénateur de Vaucluse

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 14 janvier 1936
  • Fin de mandat le 1er novembre 1944

Extraits de la table nominative :

1936 , 1937 , 1938 , 1939 , 1940

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

GROS (LOUIS), né le 28 octobre 1873 à Fontvieille (Bouches-du-Rhône).

Député du Vaucluse de 1924 à 1935.

Sénateur du Vaucluse de 1935 à 1940.

Descendant d'une vieille famille républicaine, Louis Gros s'engage à 18 ans comme mécanicien de la marine. Il devient officier mécanicien de la marine marchande et passe ensuite dans les services administratifs de l'Etat, qu'il quitte en 1904 pour être nommé sur concours inspecteur départemental, puis inspecteur divisionnaire du travail.

Il crée en France en 1914 un des premiers offices départementaux de placement des travailleurs. Il est le fondateur de plusieurs coopératives de consommation et d'une fédération départementale des coopératives dont il devint le président. II a été aussi membre ou président de la plupart des associations et des conseils départementaux d'hygiène, de combattants, Etc.

En 1920, il se présente sans succès aux élections sénatoriales. Il se propose, dans son programme, de s'occuper de la législation du travail et de la prévoyance sociale.

Elu député de Vaucluse pour le première fois le 11 mai 1924 à la majorité absolue, au scrutin de liste avec représentation proportionnelle, sur la liste du cartel des gauches avec Daladier et Guichard, avec 28.269 voix sur 53.584 votants, il siège sur les bancs de la S.F.I.O.

Réélu député de l'arrondissement d'Avignon au scrutin uninominal le 29 avril 1928 au deuxième tour par 10.694 voix contre 7.841 à M. Arlaud et 1.992 à M. Pons et le 8 avril 1932 au deuxième tour également, par 13.532 voix contre 6.469 à M. Pouzin, il exerce successivement au cours de ses trois mandats les fonctions de vice-président de la commission d'assurance et de prévoyance sociales, de secrétaire puis de président de la commission du travail, de membre de la commission supérieure du travail, de membre du comité consultatif des assurances contre les accidents du travail, de vice-président du groupe parlementaire de défense des mutilés du travail, de rapporteur du projet de refonte de la loi du 8 avril 1898 sur les accidents du travail, de rapporteur du projet de ratification de la convention internationale relative aux accidents du travail, de rapporteur du projet de loi relatif aux congés payés accordés aux ouvriers et aux employés, de rapporteur du projet de loi sur les congés annuels payés, de rapporteur général du groupe d'études sociales du parti socialiste.

Elu sénateur le 20 octobre 1935 au premier tour par 241 voix sur 456 votants, il avait résumé son programme en trois mots : « République, paix, travail » et insisté sur le maintien de toutes les libertés républicaines et proposé de larges encouragements à l'agriculture.

Validé le 15 janvier 1936, nommé membre de la commission d'hygiène, d'assistance et de prévoyance sociales et de la commission de l'air, Louis Gros dépose le 19 mars un rapport au nom de la commission de l'hygiène sur la proposition de loi tendant à accorder aux victimes des accidents du travail le rajustement des rentes.

Durant son mandat, il interviendra de nombreuses fois sur des textes concernant les conditions de travail des salariés et plus particulièrement sur les accidents du travail ainsi que sur les congés annuels. Il a été secrétaire du Sénat.

Le 10 juillet 1940, il a voté contre l'article unique du projet de loi constitutionnelle.

Louis Gros a été conseiller municipal et maire d'Avignon de 1925 à 1940.

La population avignonnaise lui doit la création d'un office public d'habitations à bon marché, la construction de 341 logements, l'édification d'une usine moderne de destruction des ordures ménagères, Etc.

Louis Gros a été, en outre, élu conseiller général du canton d'Avignon le 21 octobre 1928 et réélu le 14 novembre 1934.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

GROS (Louis)

Né le 28 octobre 1873 à Fontvieille (Bouches-du-Rhône)

Décédé le 27 novembre 1963 à Avignon (Vaucluse)

Député de Vaucluse de 1924 à 1935

Sénateur de Vaucluse de 1935 à 1944

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1888)

Louis Gros figure parmi les 80 parlementaires qui refusent, le 10 juillet 1940, la révision constitutionnelle.

Au mois de novembre 1944, il est nommé à l'Assemblée consultative provisoire où il siège aux Commissions de l'équipement, et du travail.

Puis il est candidat à l'élection du 8 décembre 1946 au Conseil de la République, en Vaucluse.

Avec 107 voix sur 545 suffrages exprimés, il échoue à conquérir le siège à pourvoir.

Après cette date, il n'est plus candidat à un scrutin national ; il s'éteint en 1963.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Louis GROS, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 28 octobre 1873
Décédé le 27 novembre 1963
Profession
Fonctionnaire
Département
Vaucluse
  • Mis à jour le 24 juillet 2014