Allez au contenu, Allez à la navigation

SOUBIGOU François

Ancien sénateur du Finistère

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Réélu le 25 janvier 1885
  • Fin de mandat le 6 janvier 1894 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878 , 1879 , 1880 , 1882 , 1883 , 1884 , 1885 , 1888 , 1891 , 1892 , 1893

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

SOUBIGOU (FRANÇOIS-LOUIS), représentant du peuple en 1848 et membre du Sénat, né à Plouneventer (Finistère) le 11 février 1819, fit ses études au collège de Saint-Pol de Léon, et se consacra ensuite à l'agriculture. Candidat du clergé, il fut élu, le 23 avril 184S, représentant du Finistère à l'Assemblée constituante, le 10e sur 15, par 67,208 voix. Il siégea à droite, dans son pittoresque costume de paysan bas-breton, fit partie du comité de la marine, et vota pour le bannissement de la famille d'Orléans, pour les poursuites contre L. Blanc et Caussidière, contre l'abolition de la peine de mort, contre l'impôt progressif, pour l'incompatibilité des fonctions, contre l'amendement Grévy, contre la sanction de la Constitution par le peuple, contre la proposition Rateau, pour l'interdiction des clubs; il ne prit pas part au vote sur l'ensemble de la Constitution ni sur l'expédition de Rome. Non réélu à la Législative, il retourna en Bretagne et ne reparut sur la scène politique qu'après 1870. Elu sénateur du Finistère, le 30 janvier 1876, par 245 voix sur 380 votants, il prit place à l'extrême droite, toujours dans son costume bas-breton, et vota la dissolution de la Chambre demandée, le 23 juin 1877, par le ministère de Broglie. Conseiller général du canton de Landivisiau, il fut réélu, le 25 janvier 1885, au renouvellement triennal, par 602 voix (1,170 votants): mais cette élection ayant été invalidée, M. Soubigou fut obligé de se représenter devant ses électeurs, qui le renommèrent, le 26 juillet 1885, par 598 voix (1,171 votants). Il reprit sa place à la droite légitimiste et catholique, combattit de ses votes la politique scolaire et coloniale de la majorité, et se prononça, en dernier lieu, contre le rétablissement du scrutin d'arrondissement (13 février 1889), contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, contre la procédure de la haute cour contre le général Boulanger.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

SOUBIGOU (FRANÇOIS, Louis), né le 11 février 1819 à Plounéventer (Finistère), mort le 17 février 1902 à Plounéventer.

Sénateur du Finistère de 1876 à 1894.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. V, p. 333.)

Atteint par les fatigues de l'âge, Soubigou ne fit plus que de brèves apparitions au Palais du Luxembourg. Il déposa et fit un rapport sur l'élection de la Gironde le 30 avril 1892.

Il ne se représenta pas aux élections sénatoriales du 7 janvier 1894.

Il mourut le 17 février 1902 à Plounéventer, son pays natal, à l'âge de 83 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. François SOUBIGOU, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 11 février 1819
Décédé le 17 février 1902
Profession
Propriétaire agricole
Département
Finistère
  • Mis à jour le 23 novembre 2014