Allez au contenu, Allez à la navigation

RAMAMPY Pierre

Ancien sénateur de Madagascar

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 18 mai 1952
  • Fin de mandat le 8 juin 1958 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

RAMAMPY (Pierre)

Né vers 1897 à Vohitraveotra (Madagascar)

Décédé le 1er mars 1961 à Andrefamanda (Madagascar)

Sénateur de Madagascar de 1952 à 1958

Pierre Ramampy est né vers 1897 à Vohitraveotra dans le district de Fianarantsoa au sud des hauts plateaux de Madagascar. Il s'engage dans l'armée française et fait campagne à partir de 1915 comme capitaine d'infanterie coloniale en France, en Rhénanie et en Syrie. De retour à Madagascar, il se consacre à l'exploitation agricole ainsi qu'à sa nombreuse famille (10 enfants). Très impliqué sur le plan local, il est membre de l'association chrétienne France-Madagascar ainsi que vice-président d'honneur de l'amicale des Betsileo. Le 21 décembre 1948, il est élu conseiller de l'Assemblée de l'Union française puis le 30 mars 1952, conseiller provincial et représentatif de Fianarantsoa.

Aux élections du Conseil de la République du 18 mai 1952, il se présente en tête de la liste d'Entente franco-malgache. Avec 24 voix sur 95 suffrages exprimés, Pierre Ramampy obtient l'un des trois sièges à pourvoir au titre de la deuxième section.

A son arrivée au Palais du Luxembourg, il devient membre titulaire de la commission de la défense nationale ainsi que de celle des pensions et membre suppléant de la commission de la France d'outre-mer. Sénateur actif, très attaché à faire valoir les intérêts malgaches, Pierre Ramampy dépose plusieurs textes. Sa proposition de résolution du 27 juillet 1953, notamment, vise à étendre aux départements et aux territoires d'outre-mer le champ d'application du décret du 22 octobre 1947 réformant le régime de la médaille de la famille française. Le 18 mars 1954, il dépose une proposition de résolution portant sur la réorganisation administrative de Madagascar dans laquelle il suggère l'accélération des opérations de constatation et de constitution des propriétés autochtones par la délivrance aux propriétaires de titres cadastraux faisant foi.

En 1955, il est nommé membre titulaire des commissions de la défense nationale, des pensions, de la marine et des pêches, membre suppléant des commissions de la France d'outre-mer, de la famille ainsi que membre suppléant de la commission de coordination examinant les problèmes intéressant les affaires d'Indochine. Il intervient à plusieurs reprises dans les débats, en particulier sur le vote du budget de la France d'outre-mer pour 1955 et sur le projet de loi concernant les crédits militaires du ministère de la France d'outre-mer. Il dépose un amendement relatif aux conditions d'avancement des officiers et des sous-officiers africains et malgaches.

En 1956, il est nommé membre titulaire de la commission de la marine et des pêches ainsi que de la commission du travail et de la sécurité sociale. Il est également nommé membre suppléant des commissions de la famille, de la France d'outre-mer et des pensions, à laquelle il appartiendra jusqu'en 1958. Au nom de la commission de la France d'outre-mer, il présente un rapport sur la proposition de loi relative à la création et à la composition d'une assemblée représentative ainsi que des assemblées provinciales à Madagascar. Le 25 mars 1958, il dépose une proposition de résolution visant à soumettre à la consultation préalable des assemblées territoriales représentatives des territoires d'outre-mer, les modifications pouvant être apportées à la loi cadre du 23 juin 1956.

A la fin de la IVème République, Pierre Ramampy vote pour l'état d'urgence le 16 mai 1958, puis pour la confiance au général de Gaulle le 1er juin, les pleins pouvoirs et la révision constitutionnelle les 2 juin et 3 juin.

Chevalier de la Légion d'honneur depuis 1946, Pierre Ramampy était également titulaire de la croix de Guerre, de l'Etoile d'Anjouan et du Mérite agricole. Il décède à Madagascar le 1er mars 1961.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Pierre RAMAMPY,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né en 1897
Décédé le 1er mars 1961
Profession
Exploitant agricole
Département
Madagascar