Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

20ème ANNIVERSAIRE DE L'ABOLITION DE LA PEINE DE MORT EN FRANCE


Robert BADINTER : repères biographiques

30 mars 1928





1951-1981

Naissance à Paris de Robert Badinter,
fils de Simon Badinter et de Charlotte Rosenberg


Avocat à la Cour d’Appel de Paris.
Comme avocat, il défendit nombre de criminels passibles de la peine de mort dans des procès qui marquèrent l’opinion publique au cours des années 70: Roger Bontems, Patrick Henry, Michel Bodin,  Mohamed Yahiaoui, Michel Rousseau, Jean Portais, Norbert Garceau.1999

A partir de 1966

Professeur agrégé des Facultés de Droit de Dijon (1966), de Besançon, d’Amiens (1969), de l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne (1974), professeur émérite (1996)

1971

Entre au parti socialiste, lors du Congrès d’Epinay

1981-1986

Garde des Sceaux, Ministre de la Justice (deuxième et troisième gouvernements de M. Pierre Mauroy)
Au cours de ces années, il obtient l’abolition des lois d’exception : la suppression de la Cour de sûreté de l’Etat, celle des tribunaux permanents des forces armées, puis l’abolition de la loi " anti-casseurs " et la modification de la loi " sécurité et liberté " ; la réforme la plus marquante reste cependant l’abolition de la peine de mort. Il dirigea également la Commission de la réforme du Code pénal.

1986-1995  

Président du Conseil Constitutionnel

24 septembre 1995  

Elu Sénateur des Hauts-de-Seine. S’inscrit au groupe socialiste du Sénat
Président de la Cour de Conciliation et d’Arbitrage au sein de la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe

1998

Président du Comité de célébration du cinquantenaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme

1999

Membre du Comité d’éthique du Comité international olympique


 

Les circonstances de l'adoption de la loi du 9 octobre 1981