Allez au contenu, Allez à la navigation



 


Retour Sommaire Suite

3. Conséquences sur l'éducation et la culture

Les liens privilégiés noués entre la Corée et les Etats-Unis ne se sont pas limités aux domaines militaire, politique et économique, mais ont englobé également l'éducation et la culture.

Les premiers établissements de type occidental, ainsi que la première école de filles, ont été fondés par des missionnaires américains après l'ouverture du pays. Le système éducatif actuel a été réorganisé à partir du modèle américain.

Dans ce cadre, l'anglais constitue le premier contact avec une langue indo-européenne et avec l'écriture latine. Cette langue est enseignée à tous les collégiens dès l'âge de douze ans, à raison de six à sept heures par semaine. L'anglais est une matière fondamentale, de la même façon que la langue nationale et les mathématiques. Les autres langues étrangères, considérées comme des matières mineures, sont abordées seulement en deuxième partie du second cycle, à raison d'une à trois heures hebdomadaires.

L'enseignement/apprentissage de l'anglais s'est aussi amélioré ces dernières années. D'un enseignement théorique et livresque, on est passé à un enseignement plus pratique, privilégiant la compréhension et l'expression orales. Ceci est dû à la forte demande pour cette langue et également à l'omniprésence des médias anglophones.

L'émigration des Coréens vers les Etats-Unis dans les années 60-70 a renforcé l'urgence de développer un matériel didactique adéquat et de former des enseignements compétents, l'anglais étant devenu un élément fondamental de leur nouvelle vie. Ce besoin a permis ainsi la réalisation des premières méthodes d'auto-apprentissage toujours utilisées, tant aux Etats-Unis qu'en Corée. Ces méthodes se caractérisent par des dialogues pratiques et faciles à réutiliser dans des circonstances semblables, des explications de grammaire claires et la récapitulation systématique des expressions idiomatiques, ce qui correspond exactement à l'attente des utilisateurs.

L'anglais est aussi la langue des affaires, partout présente dans les échanges internationaux. Pour cette raison, sa pratique courante est très utile à la recherche d'un emploi, d'autant que l'économie coréenne est essentiellement tournée vers l'exportation.

Avec le mouvement d'internationalisation encouragé par le président sud-coréen actuel, il a été décrété la priorité de l'enseignement/apprentissage de l'anglais sur toutes les autres langues et ce, dès le primaire. Cela renforcera la dynamique de la langue en prise avec sa culture déjà omniprésente et ne fera qu'accentuer, s'il en était besoin, sa domination exercée en Corée.

La présence massive des médias anglophones favorise le contact avec la langue-culture américaine et surtout constitue la première approche de la culture occidentale. Tout le monde peut capter une station de radio et de télévision américaine (AFKN : American Forces Korean Network). Deux journaux quotidiens rédigés en anglais (Korea Herald, Korea Times) sont en vente dans les kiosques. La presse américaine est également très répandue (Life, Washington Post, New-York Times...), y compris des revues féminines comme Cosmopolitan, Glamour...

Ces médias sont souvent exploités comme matériel didactique et deviennent ainsi des objets de l'enseignement/apprentissage de l'anglais. Des instituts de langues, très nombreux en Corée, proposent des cours spéciaux pour améliorer la compréhension orale de AFKN News et celle, écrite, des journaux anglophones. Les programmes américains sont aussi omniprésents, avec des séries en version originale sous-titrées sur la chaîne éducative. Afin de développer l'enseignement/apprentissage de l'anglais dans le public, le gouvernement envisage de permettre à davantage de chaînes câblées anglophones de diffuser des programmes.

Quant au cinéma, les films d'action à gros budget sont très appréciés de la jeune génération. Les films et les séries télévisés, manifestation la plus visible et la plus répandue de cette culture, ont beaucoup de succès. Il s'agit, en effet, d'une culture populaire, accessible au plus grand nombre venant d'horizons culturels très variés. Cela explique sa diffusion et son succès à l'étranger, indépendamment des moyens mis en oeuvre en Corée comme en Occident.

Retour Sommaire Suite