Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Aviation civile et transport aérien

 

3. Les résultats financiers d'ADP

Le chiffre d'affaires d'ADP en 1999 est en croissance de 9,2 % par rapport à 1998. Il se décompose ainsi qu'il suit :

 

EN MILLIONS
DE FRANCS

VARIATIONS

1999/1998 EN %

Redevances aériennes

2 775

4,8 %1

Taxe d'aéroport

288

NS

Redevances domaniales

817

-

Usage d'installations, de matériel et d'outillages (parcs autos, transport des passagers sur les aires...)

1 317

16,5 %

Prestations industrielles (confort climatique, électricité, téléphone...)

469

9,8 %

Assistance aéroportuaire

1 094

2,4 %

Recettes commerciales (boutiques sous douane...)

1 412

4,0 %

Autres produits

491

0,8 %

TOTAL

8 663

9,2 %

NS : Non significatif

1 La relativement faible progression du produit des redevances aériennes est due à la création de la taxe d'aéroport au 1er juillet 1999 qui a entraîné, en compensation, la suppression de la redevance de contrôle des bagages de soute et une baisse des tarifs de la redevance d'atterrissage et de la redevance passagers.

L'impact de la suppression des ventes hors taxes pour les passagers des vols intra-communautaires, intervenue en juillet 1999, et les conséquences de la libéralisation de l'assistance aéroportuaire, dont votre commission craignait la répercussion sur les résultats d'ADP, ont été atténuées par la forte hausse du trafic qui a permis de compenser en partie la perte occasionnée.

Par ailleurs, les nouveaux opérateurs qui sont entrés dans le secteur désormais concurrentiel de l'assistance en escale ont été encore peu actifs en 1999.

Le résultat net d'ADP s'est élevé à 686 millions de francs en 1999 (+30,7 %). Pour 2000, le budget primitif voté en décembre 1999 tablait sur un résultat de 776 millions de francs, chiffre qui sera sans doute dépassé compte tenu de la croissance plus vive que prévue du trafic aérien.