Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Aviation civile et transport aérien

 

C. LE LANCEMENT DU PROGRAMME DE GROS PORTEUR A3XX

La procédure de lancement du programme A3XX a significativement avancé ces douze derniers mois.

Au plan technique, Airbus a confirmé fin 1999 que les objectifs de performance et d'économie d'exploitation visés par le projet seraient atteintes, grâce aux dernières améliorations introduites dans la conception. Il est prévu que l'A3XX offrira des coûts par siège inférieurs de 15 à 20 % à ceux du concurrent Boeing B747-400, ce qui constitue pour les compagnies aériennes un avantage appréciable. Airbus avait préféré reporter d'un an le calendrier de lancement de l'A3XX de façon à poursuivre les travaux d'études et de recherche et améliorer le niveau technologique de son projet, qui incorpore de nombreuses innovations et marque un saut technologique significatif par rapport aux appareils en exploitation.

Au plan commercial, après les résultats prometteurs des premiers contacts engagés avec plusieurs grandes compagnes aériennes, Airbus a été autorisé le 23 juin dernier par son conseil de surveillance à commercialiser l'avion et à prendre des engagements d'achats fermes sur la base d'une offre technique et financière contractuelle. Ces commandes restent cependant subordonnées au lancement industriel du programme.

Celui-ci sera décidé à la fin de cette année après une analyse faisant intervenir plusieurs critères :

- l'existence d'une base commerciale de lancement suffisante en nombre d'avions et en qualité des acquéreurs ;

- la confirmation de la bonne rentabilité prévisionnelle de l'opération.

Lors du salon aéronautique de Farnborough, le programme a obtenu ses premières commandes fermes. Le tableau ci-dessous fait le bilan des ordres d'achat à la date du 31 juillet 2000 :

ORDRES D'ACHAT AU 31 JUILLET 2000

Compagnie

Version passagers

Version fret

Options

Emirates Airlines

5

2

5

Air France

10

 

4

ILFC14(*)

5

   

TOTAL

20

2

9

Outre ces compagnies, six autres exploitants auraient exploité des marques d'intérêt en faveur de l'appareil et sont susceptibles de devenir au même titre qu'Air France, Emirates ou ILFC, compagnies de lancement.

La compagnie australienne Quantas pourrait notamment figurer sur cette liste pour une commande ferme de dix appareils et une option pour des avions supplémentaires.

Airbus estime à cinq ans la durée du développement de l'appareil. Si le calendrier envisagé est respecté, la mise en service de l'A3XX interviendrait ainsi fin 2005 début 2006.

Par ailleurs, un accord a été trouvé entre les partenaires du système Airbus sur les conditions de fabrication de l'avion. Le schéma retenu maintient la répartition des tâches qui s'applique actuellement à la construction des plus gros Airbus. C'est ainsi que l'assemblage de l'A3XX s'effectuera sur le site industriel de Toulouse. Les éléments de fuselage ainsi que l'aménagement de la cabine et les finitions seront réalisés en Allemagne à Hambourg. La voilure sera produite en Grande-Bretagne.

*

* *

Suivant la proposition de son rapporteur pour avis, la Commission des affaires économiques s'en est remise à la sagesse du Sénat sur l'adoption des crédits consacrés au transport aérien et à l'aviation civile inscrits dans le projet de loi de finances pour 2001.

* 14 Compagnie de location américaine.