Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2008 : Justice- Administration pénitentiaire

 

C. DES MOYENS DE FONCTIONNEMENT EN PROGRESSION

La progression de 3,68 % des crédits de paiement (soit près de 21 millions d'euros supplémentaires) est destinée à financer le fonctionnement des nouveaux établissements qui ouvriront en 2008.

Votre rapporteur souhaite attirer l'attention sur l'insuffisance des dépenses d'entretien d'un patrimoine immobilier estimé à 5 milliards d'euros. En 2007, 75 millions d'euros avaient été consacrés à ce poste et en 2008, il est prévu de lui affecter 83,5 millions d'euros alors que les besoins sont évalués à 150 millions d'euros. Une partie des infrastructures continue de se dégrader. Or, le défaut d'entretien d'un bâtiment peut se révéler à terme lourd de conséquence pour les finances publiques, comme le montre l'exemple de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis dont la rénovation entière se révèle sans doute plus dispendieuse qu'une construction nouvelle ou qu'un entretien régulier.

Selon les indications communiquées à votre rapporteur par le directeur de l'administration pénitentiaire, les mesures de régulation budgétaire devraient être limitées en 2007. La réserve de précaution fixée à 37,3 millions d'euros s'élevait encore à la fin du mois de novembre à 34,7 millions d'euros.