Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite
b) La ressource aéroportuaire

L'ensemble Air France-KLM regroupera les premier et quatrième hubs européens. En outre, Roissy-Charles-de-Gaulle (CDG), de loin la première plate-forme européenne, est l'une des rares à posséder d'importantes perspectives de développement.

Naturellement, l'accident tragique survenu le 23 mai 2004 au terminal 2E de CDG affaiblit à court terme cet atout considérable d'Air France. Toutefois, il serait très prématuré d'en conclure que les perspectives de développement à moyen et long-terme de la plate-forme sont remises en cause.

La période d'affluence des vacances d'été donnera de ce point de vue des indications très importantes sur la capacité d'Aéroports de Paris (ADP) à gérer au mieux les conséquences de la fermeture du terminal 2E. Votre rapporteur sera donc très attentif à l'évolution de la situation concrète des deux plates-formes parisiennes et de leurs passagers cet été.

c) L'alliance SkyTeam

La fusion Air France-KLM entraîne un renforcement considérable de l'alliance SkyTeam. Cette évolution s'explique en premier lieu, naturellement, par l'apport des forces de KLM dans l'alliance. Alors qu'Air France était la sixième compagnie au monde par son chiffre d'affaires et la cinquième par son trafic, derrière son partenaire Delta Airlines qui se classait respectivement aux cinquième et troisième places, Air France-KLM sera premier en chiffre d'affaires et troisième en trafic.

On assiste par conséquent à une évolution sensible de l'alliance, qui était auparavant équilibrée autour de deux partenaires principaux, vers une prépondérance d'Air France-KLM. Il est à noter que Delta et Air France-KLM ont des résultats comparables en termes de trafic, avec un léger avantage attendu pour la compagnie européenne. Toutefois, les difficultés que connaît actuellement la compagnie américaine contrastent singulièrement avec le dynamisme du nouvel ensemble européen12(*).

En second lieu, la fusion Air France-KLM rapproche de SkyTeam les deux partenaires américains de KLM, Northwest Airlines et Continental Airlines. SkyTeam deviendra ainsi la deuxième alliance mondiale13(*), comme l'illustrent les graphiques ci-dessous :

SITUATION ACTUELLE

SITUATION APRÈS INTÉGRATION DE NORTHWEST ET CONTINENTAL

* 12 Votre rapporte note que la dépréciation du dollar dans un contexte de forte hausse des cours du pétrole constitue un handicap considérable pour l'ensemble des compagnies aériennes américaines.

* 13 Il convient de noter par ailleurs qu'Aéroflot a engagé en mai 2004 le processus d'adhésion à SkyTeam, dont le poids devait donc se rapprocher encore de celui de Star Alliance en 2005.

    retour sommaire suite