Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi ratifiant l'ordonnance n° 2006-1547 du 7 décembre 2006 relative à la valorisation des produits agricoles, forestiers ou alimentaires et des produits de la mer.

 

C. UNE AGRICULTURE FRANÇAISE RECOURANT MASSIVEMENT AUX DIFFÉRENTS MODES DE VALORISATION

De nombreux produits sous signe d'identification

L'AOC boissons alcoolisées

474 appellations (vins, eaux-de-vie, produits cidricoles et rhum)

45 % de la production française et 78.000 exploitations

11,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour les vins, dont 80 % réalisés à l'export, soit 81 % du chiffre d'affaires total de la viticulture française

L'AOC laitière et agroalimentaire

 Produits laitiers

48 appellations : 45 fromages, 2 beurres et 1 crème

Trois productions essentielles : comté (45.000 tonnes), cantal (18.000 tonnes) et Roquefort (18.000 tonnes)

Une prédominance des productions à base de lait de vache (85 %), loin devant ceux de brebis (12 %) et de chèvre (3%)

Environ 28.000 producteurs

Un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros

 Produits agroalimentaires

39 AOC, plus particulièrement dans les filières olive et huile d'olive (13), fruits et légumes (13) et viandes (7)

Environ 12.000 producteurs engagés

Un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros

Les IGP

80 IGP françaises, dont une majorité en produits carnés

Environ 25.000 producteurs

Un chiffre d'affaires d'1 milliard d'euros

Le label rouge

Plus de 500 cahiers des charges enregistrés (dont une majorité en volailles)

31 catégories différentes de produits

Un chiffre d'affaires d'1,4 milliard d'euros

50.000 producteurs engagés

La STG

Au niveau communautaire : 15 enregistrements

Au niveau national : aucun produit enregistré à ce jour.

L'agriculture biologique

2 % de la surface agricole utile (SAU) nationale, soit 11.402 exploitations

5.000 entreprises de transformation des produits bios

Des exploitations spécialisées en vaches laitières ou allaitantes (34 %), fruits et légumes (40 %) et vignes (16 %)

43 % des exploitants convertis en bio déclarant pratiquer la vente directe