Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi autorisant l'approbation de l'accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République fédérale d'Allemagne relatif à la Brigade franco-allemande

22 février 2012 : Brigade franco-allemande ( rapport - première lecture )

C. POUR UNE RELANCE DE LA COOPÉRATION FRANCO-ALLEMANDE EN MATIÈRE DE DÉFENSE ET UN ENGAGEMENT DE LA BRIGADE FRANCO-ALLEMANDE EN OPÉRATION

Votre rapporteur estime que la célébration du cinquantième anniversaire du traité de l'Elysée, en janvier 2013, devrait se traduire par une relance de la coopération franco-allemande dans le domaine de la défense, qui constituerait le socle d'un approfondissement de la politique de sécurité et de défense commune de l'Union européenne.

Lors de son déplacement à Berlin, le 18 janvier dernier, votre rapporteur a pu constater que ce souhait était largement partagé par les responsables politiques et militaires allemands.

On peut également se féliciter de l'initiative, lancée à cette occasion, visant à mettre en place un dialogue régulier entre les commissions du Bundestag, de l'Assemblée nationale et du Sénat sur les questions de défense.

Le président de la commission M. Jean-Louis Carrère a notamment proposé de commencer ces échanges par le rapprochement de nos analyses stratégiques et le développement d'une évaluation commune des différentes menaces auxquelles nos deux pays sont confrontés. Compte tenu de sa puissance économique et financière, de son rôle en Europe et dans le monde, il est légitime que l'Allemagne cherche à prendre toute sa place dans la défense de ses intérêts et, par là, de nos intérêts communs, étant donné la forte convergence des intérêts de nos deux pays.

Les Parlements de nos deux pays peuvent à cet égard avoir un rôle important à jouer, notamment vis-à-vis des opinions publiques, afin de renforcer la perception des enjeux en matière de défense et de sécurité.

Compte tenu de son caractère symbolique, mais aussi des capacités opérationnelles de la brigade franco-allemande, votre rapporteur considère que le « fer de lance » de cette relance en matière militaire pourrait être le déploiement de la brigade franco-allemande sur un théâtre d'opération, à l'image du Kosovo.

En effet, un déploiement de la brigade franco-allemande, en tant que brigade binationale, au Kosovo, serait de nature à mettre en valeur l'engagement de la France et de l'Allemagne en faveur de l'indépendance et de la stabilité du Kosovo et, plus généralement, de la préservation de la paix et de la stabilité de cette région.

Le déploiement de la brigade franco-allemande sur un théâtre comme le Kosovo constituerait un signal fort à la fois pour le couple franco-allemand mais aussi pour l'Union européenne dans son ensemble.