Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information




Retour Sommaire Suite

2. Une situation renforcée par la diversité des modes d'infestation

Il existe trois modes d'infestation :

• Par transport accidentel de colonies ou de fragments de colonies au cours de déménagements de matériaux par exemple.

• Par essaimage, ensuite :

Au cours des premiers jours chauds du printemps, d'avril à mai (un peu plus tôt ou un peu plus tard suivant que le printemps est précoce ou tardif), on peut constater, le plus souvent après une averse, l'émergence d'un grand nombre d'ailés. Ces essaimages sont plus ou moins impressionnants suivant l'importance de la colonie d'origine. Le nombre d'essaimants peut atteindre plusieurs centaines d'individus mâles et femelles en proportions sensiblement égales. Dans les habitations, ils se dirigent vers les portes et les fenêtres pour regagner l'extérieur. Les termites sont de mauvais voiliers et les distances parcourues ne dépassent pas quelques dizaines de mètres. Ils tombent alors sur le sol puis perdent leurs ailes.

Les femelles suivies de leurs mâles cherchent l'emplacement favorable à l'installation de leur chambre nuptiale (vieille souche d'arbre, tas de feuilles mortes, humus). Après l'accouplement, la femelle commence à pondre des oeufs. C'est par ses propres réserves qu'est assurée l'alimentation de la première génération qui prendra ensuite le relais.

Il est à noter que ce mode de propagation semblerait être marginal pour les termites urbains.

• Par bouturage, enfin.

La formation d'une nouvelle colonie peut se produire lorsqu'un certain nombre d'individus -une cinquantaine peut suffire- ouvriers, soldats, néoténiques, nymphes- se trouvent trop isolés de la colonie-mère par une grande distance ou pour une cause accidentelle telle que le transport de matériaux infestés, déménagement de meubles d'une habitation, création d'une barrière de traitement des les fondations d'une construction. Il faut alors bien évidemment que les conditions de leur nouveau gîte soient favorables à leur installation, notamment la proximité d'une source d'eau. Pour la reproduction, les néoténiques prenant alors la place des sexués deviennent fonctionnels.

graphique à coller



Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli