Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information




Retour Sommaire Suite

2. La progression vers l'ouverture du marché à la concurrence en Pologne

En Pologne, gros consommateur d'énergie comme les autres pays ex-socialistes, l'accord du ministère de l'économie est nécessaire pour tout investissement concernant la production, le transport ou la distribution de l'électricité. Le ministère fixe en outre les prix entre producteurs et distributeurs (prix de transfert) et les tarifs obligatoires destinés aux consommateurs finaux. Les prix des destinataires dits " industriels " dépendent de la tension dans leur réseau de raccordement, de la puissance consommée et des conditions de livraison. Les grandes entreprises industrielles ont la possibilité de signer des contrats individuels avec les fournisseurs d'énergie électrique en fonction de leurs besoins très spécifiques.

La Pologne a néanmoins poursuivi une politique d'augmentation des prix de l'électricité remarquable depuis 1990. Certains clients, et notamment les entreprises du secteur public, ont de plus en plus de mal à payer. Une libération des prix est promise pour 1999, mais les besoins de financement à moyen terme imposent de rechercher des apports extérieurs. Le tarif moyen de l'électricité était de 5,5 cents/kWh début 1996 alors que le prix moyen couvrant les coûts était estimé à 7-7,5 cents/kWh. On prévoit une concordance entre les prix réels et les prix du marché d'ici 2002-2003.

Depuis 1990, sous l'influence de nombreux conseillers anglo-saxons, le système électrique polonais évolue vers une organisation inspirée du modèle britannique. Les sociétés autonomes de production, transport et distribution, toutes encore détenues à 100 % par l'Etat, fonctionnent aujourd'hui selon un système d'acheteur unique. La nouvelle loi énergétique, adoptée le 10 avril 1997, va permettre l'introduction prochaine de l'accès des tiers au réseau (ATR) et la privatisation progressive du secteur électrique. Sous le contrôle de la nouvelle agence de régulation (URE), un système de pool devrait se mettre en place, ainsi que des marchés régionaux de l'électricité. L'entrée du capital étranger sera certainement aussi facilitée pour ce qui concerne la production indépendante.

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli