Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information




Retour Sommaire Suite

C. LA CAPTURE ET LE STOCKAGE DU GAZ CARBONIQUE

La lutte contre l'effet de serre suppose une réduction des émissions de gaz carbonique, notamment grâce à un moindre recours aux combustibles fossiles. Cette politique volontariste devrait s'accompagner d'une démarche scientifique visant à explorer toutes les voies d'élimination technique du gaz carbonique :

·  Certains chercheurs ont envisagé son injection au fond des océans (qui contiennent cinquante fois plus de gaz carbonique que l'atmosphère) ;

·  D'autres proposent de le renvoyer dans les profondeurs de la Terre : les gisements de gaz naturel contiennent des proportions importantes de gaz carbonique et le remplissage des gisements épuisés n'aurait, selon eux, pas d'effet écologique. La séparation du dioxyde de carbone du gaz naturel et sa réinjection dans une formation naturelle souterraine est déjà mise en oeuvre par la compagnie norvégienne Statoil. Cette technique sera également utilisée pour l'exploitation du gigantesque champ de gaz naturel de l'île de Natuna en Indonésie.

·  En ce qui concerne le charbon, une technique originale a été étudiée par des chercheurs de l'Université d'Utrecht : l'addition d'oxygène au charbon forme un gaz de synthèse qui peut, sous pression et en présence de vapeur d'eau, produire, d'une part, de l'hydrogène, qui serait le combustible de centrales électriques, et, d'autre part, du gaz carbonique qui serait capturé et séquestré sous terre.

Actuellement, la " décarbonisation " des combustibles fossiles se heurte à deux difficultés : le danger que constitue la manipulation de grandes quantités de gaz carbonique (qui peut provoquer des asphyxies) et le coût de cette technologie (le surcoût est estimé à 30 %).

Mais il paraît essentiel, pour élargir la palette des instruments de lutte contre l'effet de serre et pour prendre en compte la vraisemblable utilisation massive du charbon par la Chine et l'Inde au cours du prochain siècle, de compléter les recherches menées dans cette direction afin de rendre moins dangereuse et moins coûteuse la technique de décarbonisation.

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli