Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information



Retour Sommaire Suite

c) Les autres utilisations

Si les applications en chirurgie sont les plus spectaculaires, l'image de synthèse peut également être utilisée notamment pour la formation. L'entraînement des praticiens passe par la simulation d'opérations. Le chirurgien, l'étudiant, peuvent parfaitement s'exercer sur un patient virtuel avant de réaliser une véritable intervention.

L'image de synthèse peut également être utilisée en médecine comme soutien aux soins, notamment pour traiter divers troubles mentaux. " La thérapie implosive, évoquée en 1971 par le film Orange mécanique, fut jugée peu plausible par les psychiatres de l'époque, mais, aujourd'hui, à l'ère de la réalité virtuelle, la solution prônée ne relève plus de la science fiction. "41(*) L'idée est de vaincre des angoisses par un apprentissage, une accoutumance progressive. Le patient peut ainsi s'habituer à prendre l'avion (grâce à la reconstitution en images de synthèse d'un décollage), à maîtriser sa peur du vide. Grâce à une reconstitution virtuelle de la montée d'un ascenseur extérieur : le patient est debout sur une plate-forme munie d'une rampe métallique, un mur est recouvert par un écran représentant la vue de l'extérieur d'une maison, vue du sol. Le patient "s'élève" à l'aide d'une souris qui commande l'image, celle-ci se modifie comme si l'ascenseur s'élevait. Ainsi la réalité virtuelle permet-elle une immersion crédible d'un sujet dans un environnement préétabli. L'exposition progressive d'un patient à sa phobie permet un domptage par habitude de certaines angoisses42(*).

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli