Allez au contenu, Allez à la navigation

11 décembre 1997 : Les images de synthèse et le monde virtuel : techniques et enjeux de société ( rapport de l'opecst )

 


Retour Sommaire Suite

b) La formation à la conduite

L'expérience acquise en matière de formation au pilotage peut naturellement être appliquée à d'autres modes de transport, l'impulsion pouvant même venir des pouvoirs publics puisqu'au Japon, par exemple, une réglementation oblige les autos-écoles à avoir une partie de l'apprentissage et même des tests de conduite avec un simulateur à base de réalité virtuelle. En France, les développements sont venus de la SNCF.

Encadré n°11

LES SIMULATEURS DE CONDUITE DE LA SNCF

La SNCF a développé un simulateur de conduite qui remplace l'homme dans des situation concrètes de travail, qu'elles soient courantes ou exceptionnelles.

Le simulateur est équipé d'une visualisation du terrain en images de synthèse. Le réalisme est amélioré par l'adjonction d'un environnement sonore et d'un dispositif mécanique qui permet de recréer des sensations d'accélération.

 La première utilisation a été la ligne Eurostar : 400 km sont réalisés en images de synthèse, de la gare du Nord à la gare de Londres, avec sorties ou entrées de gare, trajets en banlieue, en rase campagne, dans le tunnel... La circulation ferroviaire dans un tunnel de 50 km pose notamment de nombreux problèmes techniques ou psychologiques que le simulateur permet de limiter. Le simulateur permet de se familiariser avec la ligne. Les conducteurs britanniques, français et belges (ligne Londres/Bruxelles) sont formés en simulateurs. Pour la SNCF, cette formation concerne environ 60 conducteurs.

 La deuxième utilisation est la formation initiale sur locotracteurs. Un simulateur de conduite dit SIMULY a été réalisé par la société CORYS, filiale du CEA, à base d'images de synthèse. SIMULY est constitué d'une cabine de conduite réelle, réalisée par le constructeur habituel des locotracteurs, un système de projection vidéo d'images de synthèse, calculées sur une station Sylicon Graphics, un système recréant l'environnement sonore et un poste de formateur commandant les données (voies, conditions météorologiques extérieures, signalisation...). Les voies sont "construites sur commande" comme dans un jeu de mécano, avec courbures, passages à niveau... SIMULY a été réalisé en 2 ans et demi ; il est opérationnel depuis fin 1993.

Il y a environ 1600 conducteurs SNCF, dont près de 400 jeunes conducteurs en formation. La formation dure 10 à 12 mois et se composait jusqu'à présent d'une partie théorique et d'une partie pratique. La simulation ne supprime pas la partie pratique mais permet de réaliser la synthèse entre l'apprentissage et la conduite réelle. Il n'y a pas -pas encore- de formation systématique sur simulateur pour les autres trains.

La même société CORYS a développé un simulateur comparable pour les nouvelles lignes du métro londonien (16 km de la Jubilee Line, 14 nouvelles stations). 800 conducteurs et instructeurs seront formées avant la mise en service de l'extension en 1998.

Retour Sommaire Suite