Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

B) Les principales caractéristiques du futur réacteur

La puissance électrique visée était de 1 450 MWe par tranche. Ce choix dimensionne la puissance thermique du coeur à 4 250 MWth. La puissance fournie par le réacteur s'adaptera à celle demandée par le réseau grâce à un fonctionnement en suivi de charge et en réglage de fréquence6(*).

Plusieurs nouveautés contribueront à réduire les coûts d'exploitation, en particulier ceux générés par le combustible et la maintenance :

· la conception du coeur et des structures qui l'entourent (enveloppe de coeur épaisse servant de réflecteur à neutrons) réduit l'enrichissement nécessaire ;

· avec un taux d'irradiation du combustible de 50 à 60 GWj/T et une masse globale plus importante, les rechargements seront plus espacés, avec des cycles de 18 à 24 mois ;

· la durée des arrêts nécessaires au rechargement, à l'inspection en service et aux opérations de maintenance sera réduite.

Concrètement, les principaux composants du réacteur évoluent :

· la cuve aura un diamètre plus grand que dans le N4 et la fluence7(*) sera abaissée. Par ailleurs, un espace entre la cuve et le calorifuge permettra de l'inspecter de l'extérieur, lorsque l'on souhaitera affiner un diagnostic réalisé à partir de l'inspection normale de l'intérieur ;

· le coeur est un peu plus grand, avec 241 assemblages 17x17 (contre 205 dans le N4, et 193 assemblages 18x18 dans le Konvoï) ;

· les générateurs de vapeur sont équipés d'un économiseur axial, permettant une augmentation de la pression secondaire, donc du rendement ;

· le pressuriseur est plus grand. Pour sa maintenance, l'accent a été mis sur la facilité d'inspection et de remplacement du système d'aspersion et des cannes chauffantes ;

· le groupe pompe primaire reste de même conception que dans les réacteurs actuels français ou allemand.

L'organisation des systèmes de sûreté en 4 trains indépendants facilite la maintenance et réduit la probabilité d'accident pendant les arrêts.

Retour Sommaire Suite