Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

IV Les caractéristiques du projet

Avant d'examiner dans le détail les données scientifiques de l'EPR à travers le Titre II, il est utile d'en présenter brièvement les principaux objectifs et caractéristiques.

A) Les objectifs de sûreté et de compétitivité

Ce réacteur "évolutionnaire" s'inscrit dans la continuité des technologies développées pour les réacteurs à eau sous pression, français et allemands, afin de bénéficier pleinement des trente années d'expérience des deux pays. Il ambitionne de prendre le meilleur de chaque concept, en apportant un certain nombre d'améliorations. Les considérations économiques ont interdit le recours à une voie plus " révolutionnaire " qui aurait permis de réduire à la source le volume des déchets. Je conçois toutefois que la mise en place d'une filière nouvelle représentait un coût tel que la rentabilité de l'investissement n'aurait pu être réalisée.

La sûreté de l'EPR est poussée à un degré encore jamais atteint, du moins sur le plan des intentions affichées par le projet :

· La prévention des accidents est améliorée dès la conception.

· La réduction des conséquences d'un hypothétique accident grave, allant jusqu'à la prise en compte dès la conception du risque de fusion du coeur ; même dans ce cas très improbable, le corium résultant de cet accident serait confiné et refroidi, protégeant ainsi le sous-sol, la nappe phréatique et le voisinage immédiat de la centrale.

· Ce projet est conçu pour être "licenciable" en France et en Allemagne, et, dans la mesure du possible, dans les autres pays européens.

· Ces concepteurs espèrent produire, malgré un surcoût d'investissement lié aux options de sûreté, un kWh à un coût compétitif par rapport aux autres sources d'énergies, de l'ordre de 18 centimes du kWh. Pour cela :

Þ le rendement de la chaudière sera augmenté,

Þ l'objectif de disponibilité est de 87 % au moins (disponibilité actuelle de l'ensemble du parc nucléaire français),

Þ les coûts liés au combustible sont en baisse,

Þ l'objectif de durée de vie de l'installation est porté à 60 ans.

Retour Sommaire Suite