Allez au contenu, Allez à la navigation



Proposition de résolution relative à la création d'une commission d'enquête sur les conditions d'utilisation des farines animales : Les conditions d'utilisation des farines animales dans l'alimentation des animaux d'élevage et les conséquences qui en résultent pour la santé des consommateurs. Tome 1, rapport

 

b) Des tests confirmant la faible diffusion de l'anazootie

La première série de tests a permis de confirmer que le système d'épidémio-surveillance était insuffisant pour prendre en compte la totalité des cas d'ESB.

Le pourcentage retenu (2 pour mille, soit 2100 cas potentiels sur un million de bovins) était apparu élevé, mais il concernait une population très particulière de bovins : il s'agissait d'animaux morts, abattus d'urgence ou euthanasiés. Par ailleurs, seuls les départements du Grand Ouest étaient concernés, alors que l'ESB a touché plus particulièrement le bassin laitier.

A titre de comparaison, le nombre de cas découverts en 2000 dans le cadre du réseau traditionnel d'épidémio-surveillance (102), faisait apparaître une incidence de 9 cas sur un million de bovins.

La commission tient à souligner que la mise en place des tests, pour les animaux âgés de plus de 30 mois, a établi que relativement peu de bovins échappaient au dispositif d'épidémio-surveillance : 17 bovins ont été diagnostiqués positifs entre le 2 janvier et le 25 avril 2001, sur un total de plus de 550.000 tests. L'incidence est ainsi de 31 cas sur un million.