Allez au contenu, Allez à la navigation



L'information économique aux Etats-unis

 

3. Les mécènes des Think Tanks et leurs motivations

a) Une contribution importante au financement des Think Tanks

Les adhésions ou les dons de personnes physiques et morales constituent une proportion significative des ressources de certains Think Tanks américains et à bien des égards l'une de leurs caractéristiques les plus originales.

Par exemple, les seuls 250 membres du conseil de la Brookings lui versent chaque année près de 4 millions de dollars, soit un peu moins d'un sixième de son budget total. On peut souligner que 150 de ces 250 donateurs le sont à titre exclusivement personnel (et non professionnel).

De même, l'Institute for International Economics a récemment reçu plus de 9 millions de dollars de dons pour financer l'achat d'un nouveau bâtiment.

L'importance de ce mécénat est d'ailleurs d'autant plus grande que les organisations sont politisées : le Cato Institute s'appuie ainsi sur un réseau de près de 10.000 sponsors.

L'ampleur de ce mécénat est même parfois étonnante.

Par exemple, à l'occasion d'une campagne exceptionnelle de deux ans (en 1999 et en 2000), The Heritage Foundation a reçu 105 millions de dollars de fonds propres.

Ces contributions provenaient d'un public assez large (200.000 donateurs), mais elles étaient aussi exceptionnellement concentrées : à elles seules, une quinzaine de fondations privées, d'entreprises et de personnes physiques ont donné au total près de 60 millions de dollars (dont 2.3 millions de dollars pour l'entreprise coréenne Hyundai).

b) Des activités de fund raising très structurées

La premier facteur explicatif de l'ampleur de ces contributions est sans doute l'efficacité des Think Tanks en matière d'appel à contributions financières.

En effet, la plupart des Think Tanks s'emploient à faciliter les dons par tous les moyens possibles.

Par exemple, certains Think Tanks, comme la Brooking Institution offrent la possibilité d'effectuer des dons par internet, en payant par carte de crédit (à partir d'un minimum de 10 dollars).

De même, le site internet de The Heritage Foundation appelle ses adhérents à lui adresser des dons sous forme d'actions (les plus-values latentes n'étant alors pas imposées) ou de legs (alors exemptés d'impôts sur les successions).

Par ailleurs, le versement de contributions financières aux Think Tanks donne ainsi droit à des prestations étroitement proportionnées au montant de la contribution.

Par exemple, l'adhésion au Cato Institute donne droit :

- à partir de 100 dollars par an (montant minimum), à une cassette vidéo et aux lettres d'information,

- à partir de 500 dollars par an, à l'ensemble des publications périodiques de l'institution et à un livre ;

- à partir de 2.500 dollars par an, à l'ensemble des revues et des livres publiés par l'institut, ainsi qu'à des invitations pour les principales manifestations ;

- enfin, à partir de 5.000 dollars par an, à l'ensemble des avantages précédents, ainsi qu'au statut de « membre bienfaiteur » et à des invitations pour le séminaire d'été annuel de l'institut. Ce séminaire est réservé aux membres « bienfaiteurs », qui s'y retrouvent entre gens de bonne compagnie et qui y bénéficient de contacts privilégiés avec les dirigeants et avec les chercheurs de l'institut.

De même, les 250 membres du conseil de la Brookings Institution bénéficient :

- à partir de 5.000 dollars par an (montant minimum pour être membre du conseil), de l'ensemble des publications de l'institution, d'invitations à toutes ses manifestations publiques, mais aussi d'invitations à des dîners privés en présence de responsables de l'administration et de dirigeants d'entreprise, ainsi que d'invitations à un dîner annuel réservé au membres du Conseil et, depuis 2001, de la faculté d'accompagner des experts de la Brookings en mission à l'étranger ;

- à partir d'une contribution annuelle de 10.000 dollars, d'une priorité pour ces voyages, d'invitations à des déjeuners hebdomadaires privés et de la faculté de rencontrer les experts de la Brookings en petit comité ;

- à partir d'une contribution annuelle de 25.000 dollars, de la faculté de solliciter des entretiens particuliers avec les experts de la Brookings ;

- enfin, à partir d'une contribution annuelle de 50.000 dollars, de « services sur mesure ».

Le détail de ces prestations souligne bien que tous les employés des Think Tanks sont mobilisés dans ces opérations de fund raising. Par exemple, les chercheurs doivent savoir être disponibles pour répondre aux questions des principaux mécènes, notamment lors des principales manifestations annuelles. La recherche de financement est ainsi une activité très chronophage pour les principaux dirigeants des Think Tanks.

On peut également souligner qu'elle est extrêmement concurrentielle : les Think Tanks de mêmes tendances idéologiques se livrent ainsi à une compétition âpre pour la conquête de parts de marché.

La valeur marchande des prestations offertes demeure toutefois le plus souvent nettement inférieure au montant des contributions correspondantes, et ne saurait donc expliquer l'ampleur de ce mécénat. Il convient notamment de souligne que les entreprises mécènes n'en retirent d'autre avantage qu'en termes d'image, puisque les Think Tanks ne réalisent pas d'études pour ou à la demande d'entreprises.