Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

B. DISCOURS DE M. ALCEE L. HASTINGS, PRÉSIDENT DE L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L'ORGANISATION POUR LA SÉCURITÉ ET LA COOPÉRATION EN EUROPE - OSCE (Lundi 24 janvier 2005)

M. Hastings se déclare tout d'abord sensible à l'honneur d'avoir été invité par l'Assemblée parlementaire dont il félicite le nouveau Président, qu'il assure du soutien de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE. Il félicite également M. Schieder pour l'excellent travail qu'il a accompli au cours de son mandat. Ayant été membre de l'OSCE au début de son existence, M. Schieder a largement contribué, en tant que Président de l'APCE, à resserrer les liens de coopération entre les deux assemblées.

En tant que premier Américain à remplir les fonctions de Président de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, M. Hastings met l'accent sur le renforcement des liens transatlantiques. Les Etats-Unis et l'Europe ont besoin l'un de l'autre. Il est important de travailler à la reconstruction des fondements sur lesquels repose leur partenariat. De nombreux pays européens ont été les victimes du terrorisme mondial. Assurer la paix et la sécurité dans le monde est un défi commun à l'Europe et aux Etats-Unis. Comme c'est le cas dans de nombreux pays européens, les Etats-Unis travaillent également à la recherche d'une solution équitable aux problèmes posés par les migrations clandestines.

L'élargissement de l'OTAN et de l'Union européenne a des conséquences considérables tant pour le profil de l'Europe que pour le partenariat transatlantique. L'OSCE est la seule organisation européenne et panatlantique de sécurité. Elle joue donc un rôle essentiel dans le renforcement de celle-ci. Quand on sait que la sécurité est la condition indispensable du développement, on comprend l'absolue nécessité de développer une communauté de valeurs euroatlantique et euroasiatique. Les conflits détruisent les sociétés, encouragent la criminalité, dissuadent les investissements, rendent l'activité économique impossible. Les situations conflictuelles entraînent l'insécurité et l'appauvrissement. Il appartient aux parlementaires de promouvoir la démocratie et la protection des droits de l'homme et de l'Etat de droit, de répandre la bonne gouvernance. Un monde qui propose la justice sera plus sûr pour l'humanité entière.

Le Conseil de l'Europe et l'OSCE ont joué un rôle essentiel dans la transformation de l'Europe. Leurs activités se chevauchent parfois, ce qui explique la nécessité d'une coopération constructive. Les deux assemblées ont su établir des rapports étroits et fructueux. L'orateur s'entretiendra d'ailleurs de cette question avec des représentants de l'Assemblée parlementaire immédiatement après leur intervention. La conception euroatlantique et euroasiatique de l'OSCE constitue un atout unique pour une organisation qui a pour mission de prévenir les conflits, de gérer les crises et de pourvoir à la restauration après conflits.

M. Hastings s'est entretenu avec le Secrétaire général, M. Haller, de la troïka parlementaire et du Pacte de stabilité. L'OSCE et le Conseil de l'Europe vont travailler ensemble sur ces questions comme pourront le constater les membres de l'Assemblée parlementaire dans un document qui leur sera distribué. Les deux Organisations occupent une place essentielle dans le processus de transition qui se déroule actuellement. M. Hastings occupe une excellente position en tant que membre du Congrès américain et Président de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE pour poursuivre une collaboration plus étroite avec le Conseil de l'Europe dans la recherche d'objectifs et de valeurs communs. Les parlementaires ont un rôle essentiel à jouer pour la promotion des valeurs démocratiques dans le monde.

L'OSCE a organisé plusieurs missions d'observation. L'orateur félicite l'Assemblée parlementaire pour sa mission d'observation des élections en Palestine. Il a lui-même vécu une expérience enrichissante en Ukraine. Il estime important que les démocraties occidentales se mobilisent en faveur d'élections justes et libres. Cette mobilisation des forces est essentielle pour permettre à la communauté internationale de parler d'une seule voix. Il n'est pas nécessaire d'être d'accord sur tout du moment que l'on respecte des principes et des valeurs identiques.

    retour sommaire suite