Allez au contenu, Allez à la navigation



Le Palais de la découverte : un condensé de dysfonctionnements administratifs et politiques

 

ANNEXES

ANNEXE 1 : LES PROPOSITIONS DE LA MISSION DES TROIS INSPECTIONS GÉNÉRALES

1) Redéfinir les missions fondamentales du Palais

2) Préciser concrètement les attentes de l'Etat vis-à-vis de la coopération que le Palais doit développer avec les autres établissements publics chargés de la diffusion de la culture scientifique et technique ;

3) Moderniser la gouvernance du Palais en impliquant davantage l'Etat, en refondant les conseils d'administration et scientifique, en formalisant un contrat de performance pluriannuel et en faisant évoluer le statut de l'établissement ;

4) Mettre en place une nouvelle organisation interne, formaliser des processus entre les activités et les services ressources et recruter des compétences clé aujourd'hui absentes afin de mieux satisfaire les attentes du public ;

5) Investir trois domaines d'activité au sein desquels le Palais doit conquérir une place de référent national : les expositions et les médiations scientifiques, l'édition multimédia et l'évènementiel scientifique, la formation ;

6) Installer une équipe projet associant d'une part les trois segments d'activité et les services ressources du Palais et d'autre part des compétences externes qualifiées pour rénover 9 000 m² d'expositions en cinq années, tout en maintenant la fréquentation du public grâce à un phasage judicieux des travaux et un budget de communication significativement augmenté.

ANNEXE 2 : LA DÉFINITION DES MISSIONS DU PALAIS DE LA DÉCOUVERTE PROPOSÉE PAR LA MISSION DES INSPECTIONS GÉNÉRALES

Redéfinir les missions fondamentales du Palais :

« Le Palais de la Découverte enrichit l'offre des établissements publics chargés de diffuser la culture scientifique et technique par une approche singulière mettant le public en contact avec les sciences fondamentales, grâce à de véritables expériences scientifiques et des phénomènes réels mis en scène par une médiation humaine.

Il assure des activités d'édition et de production de supports et d'évènements à vocation scientifique. C'est un acteur reconnu en matière de formation scientifique initiale et continue.

Le périmètre de son activité recouvre, à titre principal, les domaines relatifs à la Terre et à l'Univers, la matière et l'énergie, les sciences du vivant et l'immatériel scientifique (les mathématiques).

1. Vis-à-vis de la Société et du grand public, le Palais a pour mission d'illustrer, de démontrer et d'approfondir les grandes questions scientifiques modernes. Il contribue, notamment par ses expositions et ses activités évènementielle et éditoriale, à la valorisation du rôle de la science dans le développement économique et social durable de la France.

2. Vis-à-vis de l'Education nationale, le Palais a pour mission de susciter des vocations scientifiques en présentant au public scolaire et étudiant les disciplines et leurs relations entre elles de façon attractive. Il leur fait rencontrer les acteurs publics et privés de la recherche, et met en valeur la singularité de la démarche scientifique faite de questionnements et d'expérimentations. Il assure un relais des initiatives du ministère en faveur des sciences expérimentales à travers ses activités de soutien et de formation des étudiants et des enseignants et l'essaimage de ses manipulations et de ses exposés.

3. Vis-à-vis de la communauté scientifique, le Palais développe des synergies de fonctionnement, des coproductions d'expositions et d'évènements et des initiatives communes de programmation avec d'une part les établissements parisiens (CSI, Muséum d'histoire naturelle et Musée des Arts et Métiers) et d'autre part avec le réseau des Centres de Culture Scientifique Technique et Industrielle (CCSTI). Il crée, dans son enceinte rénovée, un espace de rencontres, d'échanges, de création et de communication entre l'Académie des sciences, l'Académie des technologies, les laboratoires publics et privés de recherche et l'industrie. Il ouvre cet espace d'échanges aux acteurs politiques, économiques et sociaux, ainsi qu'au grand public. Il développe une activité internationale, en étroite concertation avec la CSI.

4. Vis-à-vis des entreprises, le Palais s'appuie principalement sur la fondation La Villette entreprises pour construire des partenariats muséographiques et évènementiels. Il ouvre ses organes de gouvernance, ses contenus et ses espaces aux acteurs privés de la recherche française, européenne et internationale.

L'ensemble de ces missions est assuré en étroite association et en complémentarité avec la Cité des Sciences et de l'Industrie ».