Allez au contenu, Allez à la navigation



Mutation des virus et gestion des pandémies - l'exemples du virus A (H1N1)

 

B. LES COMMANDES PUBLIQUES

Ces commandes relèvent de la responsabilité de l'établissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires (EPRUS).

Créé par la loi du 5 mars 2007, cet établissement public administratif est chargé de mettre en place un corps de réserve sanitaire et de gérer les stocks et la logistique d'approvisionnement des produits pharmaceutiques nécessaires en vue de répondre aux situations de catastrophe, d'urgence ou de menace sanitaires graves sur le territoire national ou à l'étranger.

Son intervention s'inscrit dans un contexte économique où il faut commander plusieurs produits de prévention et de soin, alors que n'existe qu'un nombre limité de producteurs.

Ces commandes portent sur plusieurs produits : des masques, des tests, des médicaments antiviraux et des vaccins

1. Les commandes de masques

Il existe divers types de masques pour se protéger de la grippe :

Les premiers, en papier, sont trop rudimentaires pour être efficaces.

Les seconds, dits chirurgicaux, en 3 plis non tissés, sont habituellement utilisés par les professionnels de santé, mais ne sont pas toujours suffisants dans le cas actuel. Ils servent essentiellement à protéger l'entourage des personnes infectées. Ils protégent également les personnes qui les portent contre les projections de gouttelettes émises par une autre personne en vis-à-vis. Par contre, ils ne protègent pas contre l'inhalation de particules en suspension dans l'air.

Le troisième type, conseillé par le ministère de la santé pour lutter contre la propagation du virus A(H1N1), a un pouvoir filtrant supérieur et correspond à la norme CE EN 149 / FFP2. Il est présenté comme un appareil de protection respiratoire, réservé aux professionnels de santé. Mais est aussi conseillé aux personnes qui côtoient le public de façon rapprochée comme les caissiers, les vendeurs, les employés des banques.

Il existe enfin un quatrième type, encore plus protecteur : le masque-cagoule doté d'un filtre FFP2, qui protège tous les orifices de la tête (et pas seulement la bouche et le nez comme les autres masques), mais aussi les yeux, les oreilles, ainsi que le visage, les cheveux.. Il est recommandé pour les personnes intervenant en zone à risque de grippe aviaire  / porcine / A H1N1.

D'après un article du Figaro du 29 juillet 2009, la vente de masques de protection explose. Les Français les porteront cependant peu.

Il existe en France six producteurs de masques, dont Macopharma, Sperian Protection et Altex. Aux Etats-Unis, 3M en est l'un des principaux fabricants. Les fabricants chinois représentent quant à eux 60 % des annonces sur Internet relatives aux masques FFP2.

La France a constitué un stock d'un milliard de masques chirurgicaux qui pourront être acquis dans les pharmacies sur prescription médicale. Mais il ne s'agit que de masques classiques qui empêchent la personne qui en porte de propager le virus via des gouttelettes de salive, et non du masque FFP2, à forte capacité de filtration qui protège des personnes contaminées. Ce chiffre est impressionnant, mais il faut savoir qu'un masque doit être changé toutes les quatre heures pour être efficace.