Allez au contenu, Allez à la navigation



Mutation des virus et gestion des pandémies - l'exemples du virus A (H1N1)

 

C. LES ESSAIS CLINIQUES TIENNENT COMPTE DE L'EXISTENCE DE DONNEES ANTERIEURES

Lors de ces essais, on teste la tolérabilité, la réactogénicité, l'immunogénicité et la protection croisée.

Ces essais sont réalisés en tenant compte des résultats obtenus lors d'essais antérieurs faits avec des vaccins permettant de lutter contre des virus déjà connus.

Le cas du Pandemrix de GSK est particulièrement intéressant. La décision positive de l'Union européenne a été partiellement basée sur les données disponibles pour le vaccin Pandemrix avec l'antigène H5N1 qui avait déjà été accepté en Europe en mai 2008.

Ces données tenaient compte de plusieurs essais cliniques réalisés avec ce vaccin contre la grippe H5N1 : il était généralement bien toléré, ses effets secondaires étaient limités.

Ces données sont complétées par d'autres études : GSK mène maintenant 16 études cliniques avec 9000 personnes incluant des adultes en bonne santé, des personnes âgées et des enfants (dont des nourrissons) en Europe, au Canada et aux États-Unis avec son vaccin contre la grippe A(H1N1) adjuvanté.