Allez au contenu, Allez à la navigation



Services à la personne : bilan et prospective

30 juin 2010 : Services à la personne : bilan et prospective ( rapport d'information )
b) Un secteur qui représente près de 1 % de la valeur ajoutée de l'économie

Sans avancer, comme on le verra, que ce « pari » est en passe d'être gagné, le secteur des services à la personne connaît une progression constante depuis la mise en place du « plan Borloo », progression dont une part significative est probablement imputable à une diminution du travail dissimulé, mais dans une proportion qu'il est malheureusement difficile d'évaluer (infra).

Représentant 0,73 % de la valeur ajoutée de l'économie13(*) en 2005, la valeur ajoutée du secteur en représenterait 0,92 % en 2009 d'après le tableau de bord de l'Observatoire de l'emploi et de l'activité dans les services à la personne14(*). Le graphe suivant montre en effet que la « pente » suivie par la production des services à la personne est plus forte que celle de la valeur ajoutée de l'économie, au point de franchir bientôt le « cap » d'1 % de cette valeur ajoutée :

UN SECTEUR REPRÉSENTANT BIENTÔT 1 % DE LA VALEUR AJOUTÉE DE L'ÉCONOMIE ?

(en milliards d'euros courants)

NB : en raison du choix des échelles, le secteur des SAP représente 1 % de la valeur ajoutée dans l'hypothèse où les courbes viennent à se croiser.

* prévision du BIPE pour les services à la personne

** évaluation sur la base d'une progression du PIB en volume de 2,5 % en 2010 et de 4 % en 2011 (Programme de stabilité de la France 2010-2013), poursuite du tendanciel 2007-2008 pour les services à la personne

Sources : service des études économiques du Sénat, données issues du tableau de bord de l'Observatoire de l'emploi et de l'activité dans les services à la personne d'octobre 2009

Ainsi, le secteur croît sensiblement plus vite que le PIB15(*).

On observera que le franchissement d'une certaine « masse critique » dans l'économie, joint à une relative structuration du secteur (infra), concorde avec une visibilité croissante de l'offre - en particulier sous la forme de communication publicitaire.


* 13 Grandeur proche du PIB, mais qui lui est inférieure, le PIB étant égal à la somme des valeurs ajoutées brutes des différents secteurs institutionnels ou des différentes branches d'activité, augmentée des impôts moins les subventions sur les produits

* 14 Observatoire mis en place par l'ANSP, présentant les chiffres clés du secteur afin d'observer, notamment, les évolutions depuis 2005, année de lancement du Plan de développement.

* 15 D'une année sur l'autre, les taux de croissance du PIB et de la valeur ajoutée brute de l'économie sont relativement proches.