Allez au contenu, Allez à la navigation



L'innovation à l'épreuve des peurs et des risques

24 janvier 2012 : L'innovation à l'épreuve des peurs et des risques ( rapport de l'opecst )
b. L'innovation, conséquence des besoins de la population

Cette attitude vis-à-vis de l'innovation, en tant que réponse aux besoins de la société est étonnamment très peu partagée en France, notamment dans les milieux académiques. L'innovation y est surtout vue comme une conséquence des progrès techniques et scientifiques et non comme la réponse à un besoin.

L'exemple de PROSYS en Haute Savoie

Créée il y a 25 ans, cette entreprise a eu un développement très rapide autour de l'innovation technologique, dans le domaine du bobinage, activité complexe sur un marché de niches, de plus en plus automatisée du fait des besoins de l'industrie automobile.

Soumise à la concurrence de l'électronique, Prosys a fait de plus en plus des machines d'assemblage. Ce virage n'a pas été facile. Il a fallu inventer de nombreuses machines spéciales et trouver de nouvelles solutions, notamment en développant de nouvelles commandes numériques. Des produits maison ont été intégrés dans les solutions proposées à ses clients.

De nouveaux développements ont été rendus possibles en 2005-2006 grâce à l'acquisition de deux nouvelles entreprises dans le domaine de la soudure sur pièces plastiques. Ce rachat a permis de développer des machines de contrôle avec des technologies assez pointues.

Pour Prosys, il faut rechercher un co-développement avec les clients, le plus en amont possible, car cette entreprise considère que l'innovation est tirée par la demande des clients.