Allez au contenu, Allez à la navigation

Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires

19 avril 2017 : Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires ( rapport d'information )

IV. LA MÉTROPOLE MONTPELLIER-MÉDITERRANÉE : UNE PLATEFORME « OPEN DATA » AU SERVICE DE L'AMÉLIORATION DE LA VIE QUOTIDIENNE DES CITOYENS

A. LES OBJECTIFS

En 2011, la métropole Montpellier-Méditerranée a souhaité s'engager dans une démarche d'amélioration de son offre de services publics en développant des services numériques sur son territoire. En proposant davantage de services dématérialisés, la collectivité voulait renforcer l'accessibilité de tous les usagers, consolider l'attractivité du territoire, et réaliser des économies dans le fonctionnement de ses services.

B. LES MOYENS

Pour atteindre ces objectifs, la métropole Montpellier-Méditerranée47(*) s'est engagée dans une démarche innovante, dite « Open data mutualisée », destinée à favoriser l'accès à l'information de la population locale. En 2016, en partenariat avec une association locale48(*), la collectivité a donc rendu publiques et accessibles aux citoyens, sur un site Internet, de nombreuses données non nominatives liées à la vie du territoire.

Concrètement, les usagers peuvent trouver de nombreuses informations basées sur des données publiques locales : cartographies illustrant les ressources géographiques du territoire, PLU, population, disponibilité des places dans les parkings, liste des subventions aux associations, annuaire des associations locales, etc.). Les informations proposées sont fiabilisées, structurées et organisées par grands domaines (administration, urbanisme, citoyenneté, culture, économie, éducation, environnement, équipements, finance, santé, sports, tourisme et patrimoine, transport) et sont toutes issues des services de la métropole de Montpellier et des 30 communes de la collectivité.

C. LES RÉSULTATS

Les élus locaux se félicitent de l'amélioration de la transparence et des échanges d'informations qui participent, selon eux, à l'amélioration de la vie quotidienne des usagers. En effet, l'ouverture de données publiques a encouragé ces derniers à davantage faire connaitre leurs besoins auprès des administrations locales, lesquelles ont pu mieux agir pour améliorer le fonctionnement de leurs services.

Il ressort également des enquêtes d'opinion que la plateforme est régulièrement consultée par les acteurs locaux, qu'il s'agisse des citoyens pour accéder à des services, des start-up pour analyser et étudier le marché local, ou encore des chercheurs et des étudiants dans le cadre de travaux universitaires.

Pour approfondir : http://data.montpellier3m.fr/


* 47 Montpellier-Méditerranée réunit la ville de Montpellier et 30 autres communes.

* 48 L'association OpenStreetMap.