Allez au contenu, Allez à la navigation

La France face au défi de la mise en oeuvre des objectifs de développement durable

21 juillet 2017 : La France face au défi de la mise en oeuvre des objectifs de développement durable ( rapport d'information )

C. FAIRE « CE QUE LES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT N'ONT PAS PERMIS DE FAIRE »

« Les 17 objectifs de développement durable et les 169 cibles que nous annonçons aujourd'hui témoignent de l'ampleur de ce nouveau Programme universel et montrent à quel point il est ambitieux. Ils s'inscrivent dans le prolongement des objectifs du millénaire pour le développement et visent à réaliser ce que ceux-ci n'ont pas permis de faire. Ils visent aussi à réaliser les droits de l'homme pour tous, l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles. Intégrés et indissociables, ils concilient les trois dimensions du développement durable : économique, sociale et environnementale »2(*).

La résolution des Nations Unies prévoit explicitement que les objectifs de développement durable doivent aller plus loin que les objectifs du millénaire pour le développement entre 2000 et 2015.

Le dernier rapport d'évaluation des objectifs du millénaire pour le développement réalisé par les Nations Unies3(*) rappelle que si les OMD ont permis de sortir plus d'un milliard de personnes de l'extrême pauvreté, de réaliser des progrès remarquables dans la lutte contre la faim, de permettre à plus de filles que jamais d'aller à l'école et de protéger notre planète, les inégalités persistent et les progrès ont été très inégaux, notamment en ce qui concerne la population pauvre mondiale, massivement concentrée encore dans certaines parties du monde. L'objectif est clairement énoncé : tirer les leçons de ce bilan pour parvenir à accomplir le reste.

Ainsi, malgré des avancées considérables pour de nombreuses cibles, des millions de personnes, les plus pauvres et les plus vulnérables, demeurent laissées de côté.

1. Des résultats mitigés

Les objectifs du millénaire pour le développement ont permis des avancées :

- un milliard de personnes sont sorties de la pauvreté en 15 ans ;

- 90% des personnes ont désormais accès à l'eau potable ;

- le taux de mortalité maternelle a diminué de 45% depuis 1990 ;

- le nombre de décès pour 1000 naissances vivantes a baissé de 47 par rapport à 1990 ;

- 135 milliards de dollars sont consacrés aujourd'hui à l'aide au développement (contre 81 milliards en 1990).

Malgré ces progrès, le dernier bilan des Nations Unies pointe cinq secteurs principaux dans lesquels d'importants efforts doivent encore être faits.

L'inégalité entre les sexes persiste puisque les femmes sont toujours confrontées à des discriminations pour l'accès au travail, aux biens économiques et aux prises de décisions et sont toujours plus susceptibles de vivre dans la pauvreté.

Le deuxième domaine concerne les écarts qui subsistent entre les ménages les plus pauvres et les plus riches, ainsi qu'entre les zones rurales et urbaines. Par exemple, dans les ménages les plus pauvres, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est près de deux fois plus élevé que celui des enfants des ménages les plus riches. Près de 16% de la population rurale n'utilise pas de sources d'eau potable améliorées, contre 4% de la population urbaine.

Les changements climatiques et la dégradation de l'environnement ternissent les progrès réalisés et touchent davantage les personnes les plus pauvres. Les émissions de carbone ont ainsi plus que doublé depuis 1990.

Les conflits sont encore la principale menace au développement humain : fin 2014, près de 60 millions de personnes ont été contraintes d'abandonner leur foyer à cause d'un conflit, ce qui constitue le plus haut niveau jamais enregistré depuis la Seconde Guerre mondiale.

Enfin, malgré les progrès accomplis, près de 800 millions de personnes vivent encore dans une situation d'extrême pauvreté et souffrent de la faim. Plus de 160 millions d'enfants de moins de cinq ans ont une taille inadaptée à leur âge à cause d'une alimentation insuffisante et environ 16 000 enfants meurent chaque jour avant leur cinquième anniversaire.

2. Les clés pour aller plus loin

Face à ce bilan mitigé de la mise en oeuvre des OMD, les Nations Unies concluent néanmoins à l'efficacité d'une action au plan mondial pour endiguer la pauvreté et la dégradation de notre planète.

Les leçons tirées de cette phase 2000-2015 permettent d'identifier une amélioration de fond et une de forme, également importantes pour aller plus loin.

L'amélioration de fond consiste en un élargissement des sujets concernés par les objectifs de développement durable : ils dépassent les secteurs des OMD (pauvreté, faim, éducation, inégalités) pour aller vers des objectifs relatifs à l'eau et à l'assainissement, à l'énergie, à la gestion durable des territoires et à la gouvernance et aux institutions.

Enfin, une amélioration de la disponibilité et de la qualité de données fiables paraît indispensable pour atteindre au mieux les objectifs quantifiés. Le rapport des Nations unies sur les OMD explique ainsi : « Les leçons tirées du suivi des OMD ont clairement démontré que l'utilisation efficace des données peut permettre de galvaniser les efforts de développement, mettre en oeuvre avec succès des actions ciblées, surveiller les résultats et améliorer la responsabilisation. Ainsi, le développement durable nécessite une révolution des données pour améliorer la disponibilité, la qualité, la pertinence et la ventilation des données afin de soutenir la mise en oeuvre du nouveau programme de développement à tous les niveaux ».

De meilleures données humaines, géospatiales ou encore statistiques, sont donc non seulement nécessaires pour atteindre les exclus, mais également pour prendre plus rapidement de meilleures décisions, ou encore pour mieux suivre les enjeux de santé ou de gestion des ressources naturelles.

En France, l'Insee a publié le 24 mars 2017 une première liste de 110 indicateurs pour suivre au niveau national la mise en oeuvre des ODD.


* 2 Extrait de la résolution 70/1 adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre 2015 « Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l'horizon 2030 »

* 3 Objectifs du millénaire pour le développement - Rapport 2015 (Nations Unies).