Allez au contenu, Allez à la navigation

La France face au défi de la mise en oeuvre des objectifs de développement durable

21 juillet 2017 : La France face au défi de la mise en oeuvre des objectifs de développement durable ( rapport d'information )

B. QUELLE AMBITION POUR LA FRANCE À L'HORIZON 2030 ?

Si les objectifs de développement durable ne sont pas juridiquement contraignants, il n'en demeure pas moins que la France sera jugée, chaque année lors du Forum politique de haut niveau, pour la mise en oeuvre de ces objectifs. Ses performances seront comparées à celles des autres États et la société civile s'emparera de ces résultats. L'enjeu est aujourd'hui de savoir où en est la France, de quel « niveau » elle part pour remplir les objectifs à l'horizon 2030.

Une étude6(*) menée par l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) en janvier 2017 fait apparaître les forces et les faiblesses de la France dans la mise en oeuvre des ODD. Elle conduit un véritable « gap analysis », c'est-à-dire qu'elle détermine ce que les ODD renouvellent par rapport aux ambitions nationales.

Comme l'a indiqué Julie Vaillé, chercheure à l'IDDRI, lors de la table ronde, les objectifs de développement durable apportent véritablement quelque chose de nouveau à la France. Si, par exemple, toutes les cibles environnementales sont déjà couvertes par des objectifs chiffrés en France, ce n'est pas le cas dans d'autres domaines, comme par exemple pour la réduction des inégalités de revenu. Pour elle, on est entré, avec les ODD, dans une nouvelle phase, plus concrète, d'action publique : « les Sommets de la Terre apportaient de grandes intentions, les ODD en apportent la mesure ».

Cette étude précitée fait ainsi apparaître des domaines dans lesquels la France est bien placée pour atteindre les objectifs à l'horizon 2030, à condition de conserver le même rythme d'engagement : traitement des eaux usées, industrie durable, limitation de la pollution de l'air, pollution des milieux marins.

À l'inverse, certains domaines dans lesquels la tendance est à inverser sont identifiés : réduction des pesticides, lutte contre le gaspillage alimentaire, préservation de la biodiversité. Dans ces domaines, si la France ne rectifie pas le tir, les objectifs ne pourront être atteints.

Enfin, on note certains domaines dans lesquels, si la tendance est plutôt bonne, les objectifs ne pourront être atteints que si elle est nettement accélérée : agriculture biologique, pêche durable, énergies renouvelables, efficacité énergétique, efficacité en matières premières, renforcement de la recherche et développement, recyclage des déchets, réduction des émissions de CO2, protection des écosystèmes.

Évaluation des tendances pour l'atteinte des ODD à l'horizon 2030

Source : IDDRI, Study n°2/17 janvier 2017 « La France passera-t-elle le test des Objectifs de développement durable (ODD) ? »


* 6 IDDRI, Study n°2/17 janvier 2017 « La France passera-t-elle le test des Objectifs de développement durable (ODD) ? »