Allez au contenu, Allez à la navigation

Quels tremplins pour le sport en outre-mer ? - Rapport

20 novembre 2018 : Quels tremplins pour le sport en outre-mer ? - Rapport ( rapport d'information )

LE CARNET DU DÉPLACEMENT

Dimanche 29 avril - Guadeloupe

La délégation, composée du président Michel Magras, sénateur de Saint-Barthélemy, et de trois rapporteures, Mmes Catherine Conconne, sénatrice de la Martinique, Gisèle Jourda, sénatrice de l'Aude, et Viviane Malet, sénatrice de La Réunion, accompagnée de Mme Victoire Jasmin, sénatrice de la Guadeloupe, s'est rendue sur l'île de Marie-Galante où elle a été accueillie, notamment, par M. Jacques Cornano, ancien sénateur et maire de Saint-Louis. En présence de la DJSCS de Guadeloupe, les sénateurs se sont intéressés aux questions de développement du sport et des équipements sur l'île, et à la question de la double insularité qui freine la mobilité des jeunes sportifs.

Les membres de la mission, accompagnés de M. Jacques Cornano et de Mme Victoire Jasmin

Accompagnés de Mme Maryse Etzol, présidente de la communauté de communes de Marie-Galante, maire de Grand-Bourg, le président et les rapporteures ont pu visiter les installations de l'île, avec la base nautique et notamment la piscine en eau de mer et le complexe de tennis de Grand-Bourg ; ils ont échangé sur le projet de plateau sportif. Le président et les rapporteures se sont rendus à Saint-Louis, où le maire M. Jacques Cornano a pu leur présenter le développement des activités sur sa commune et notamment la présence d'activités du CISMAG, permettant d'allier insertion sociale par le sport et développement d'activités économiques et touristiques.

Les membres de la mission, accompagnés de Mmes  Maryse Etzol et Victoire Jasmin,
et de M. Jacques Cornano

La base nautique

La séquence marie-galantaise s'est conclue par la visite de la base nautique, dont l'activité est très fortement restreinte par les sargasses ces mois-ci, et du stade rénové de Capesterre.

La journée s'est poursuivie à Petit-Bourg avec la visite des complexes Gaël Monfils et Laura Flessel, en présence du maire et du directeur des sports de la ville, avant de participer à une réunion sur la politique sportive de la mairie de Petit-Bourg et sur les problématiques que connaît la ville en termes de développement de ses équipements mais aussi d'occupation et de maintenance, ainsi que les questions de vieillissement accéléré des infrastructures en raison des conditions climatiques.

Le complexe Gaël Monfils

Les sénateurs ont enfin pu rencontrer le mouvement sportif au cours d'une réunion rassemblant de nombreuses fédérations et ligues guadeloupéennes.

Réunion avec les fédérations et ligues au sein du complexe Laura Flessel

Lundi 30 avril - Guadeloupe

Les sénateurs ont rencontré Mme Josette Borel-Lincertin, présidente du conseil départemental de la Guadeloupe. Celle-ci a particulièrement insisté sur le rôle du sport pour la cohésion sociale, dans un territoire où l'insertion des jeunes est une priorité, et elle a mis en avant la politique en faveur de l'accès à la première licence. Une réunion de travail a ensuite été consacrée aux problématiques communales, avec le président de l'association des maires, M. Jean-Claude Pioche, des représentants d'EPCI et un élu de l'ANDES. La matinée s'est conclue par une présentation de l'action et des enjeux de la politique de l'État dans le département, en présence de la direction de la jeunesse et des sports (DJSCS), et des focus sur le sport scolaire et universitaire avec le président de l'Université des Antilles, la directrice de l'UFR STAPS et une représentante du rectorat.

Rencontre avec Mme Josette Borel-Lincertin, présidente du conseil départemental

Après un déjeuner avec la direction du CREPS de Guadeloupe et des jeunes sportifs, la délégation a pu effectuer une visite des installations de cette structure qui a vocation à rayonner sur l'ensemble de la zone Antilles-Guyane, ainsi que de la cité d'excellence scolaire (CES) qui s'y trouve, mais aussi échanger avec les responsables du CREPS, de la CES et quelques élèves sur les problématiques qu'ils rencontrent en matière d'équipements, de scolarité et de perspectives sportives.

Une réunion de travail a suivi la visite du CREPS, avec M. Dominique Théophile, sénateur, président de la commission santé et sport du conseil régional sur la politique régionale en matière de sport. Le président de la délégation, Michel Magras, était, le soir, l'invité du journal télévisé de Guadeloupe 1ère, pour présenter la démarche de la délégation sénatoriale.

Mardi 1er mai - Martinique

À la mi-journée, les sénateurs ont poursuivi leur mission en Martinique, où le sénateur Maurice Antiste s'est joint aux travaux des rapporteures. Cette deuxième partie du déplacement s'est ouverte par un déjeuner de travail organisé par M. le préfet Franck Robine, réunissant la directrice de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, le directeur général de l'agence régionale de santé et un représentant du rectorat.

L'après-midi a été consacrée au mouvement sportif : la délégation a pu rencontrer le CTOS de Martinique ainsi que de nombreuses fédérations et ligues sportives martiniquaises. Les intervenants sont revenus sur les difficultés rencontrées, notamment financières, tant dans le maintien des activités sur le territoire que dans les possibilités de déplacement des sportifs. Les sénateurs ont ensuite pu assister à la finale départementale des jeunes handballeuses au Morne-Rouge.

Rencontre du CTOS et des fédérations et ligues sportives

Mercredi 2 mai - Martinique

La délégation s'est rendue à la DJSCS de Martinique, où la directrice et son équipe - directeur adjoint, responsable du pôle sport et responsables haut-niveau et emploi - ont pu présenter la situation du paysage sportif martiniquais ainsi que l'action de l'État au service du développement du sport sur le territoire. Les sénateurs ont ensuite pu effectuer une visite des installations de l'Institut martiniquais du sport (IMS), équipement territorial pluridisciplinaire. Ils ont pu échanger avec les responsables de l'IMS et des représentants de la collectivité territoriale de Martinique sur les projets de l'IMS et le développement du sport santé en Martinique.

Réunion à la DJSCS

Visite à l'Institut martiniquais du sport (IMS)

Après un déjeuner autour du thème de l'insertion par le sport avec les maires de Sainte Marie, de la Trinité et du Robert, ainsi que le sous-préfet de l'arrondissement, la délégation s'est rendue sur le chantier du stade Louis Xercès, à Sainte-Marie. L'après-midi s'est poursuivie au sud de la Martinique, dans la commune du Marin, labellisée « ville active et sportive », où se développent particulièrement les sports nautiques.

Déplacement dans la commune du Marin

Visite du chantier du stade L. Xercès

La délégation a conclu cette journée par un dîner avec six jeunes sportifs de haut niveau. Les sénateurs ont pu échanger avec les jeunes sur leurs disciplines, les difficultés qu'ils rencontrent selon le niveau et le sport, et les caractéristiques de leurs parcours de sportifs ultramarins.

Jeudi 3 mai - Martinique

La matinée a été consacrée aux équipements sportifs avec les visites du parc aquatique communautaire de la CACEM, de l'anneau cyclable de Pays-noyé à Ducos et du stade Pierre Aliker à Fort-de-France. Ces différentes séquences durant lesquelles la délégation a été accompagnée des élus de chaque commune ou intercommunalité, ont permis d'échanger sur la répartition des installations sur le territoire mais aussi sur la question du développement d'équipements structurants à l'échelle de la Martinique, pouvant accueillir de grands événements sportifs. Les intervenants ont mis en avant les questions de vieillissement accéléré des installations en raison des conditions climatiques notamment, et l'intégration de ces préoccupations dans le choix des matériaux lors des constructions ou rénovations d'équipements.

Visite de l'anneau cyclable

Visite du stade P. Aliker

Visite du parc aquatique

Une réunion a ensuite été consacrée à la thématique du sport et du handicap, avec le comité régional handisport de Martinique ainsi qu'un représentant du rectorat. Les intervenants ont notamment présenté le développement des activités et compétitions handisport et du sport adapté, et les contraintes rencontrées en termes d'accessibilité, de déplacement et d'encadrement.

Rencontre avec le comité régional handisport

Un rendez-vous avec le président du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique a conclu les séquences de travail de la mission en Martinique.

Jeudi 3 mai (soir) - Guyane

Comme ouverture de la séquence guyanaise du déplacement de la mission à laquelle le sénateur Antoine Karam s'est joint, les sénateurs ont assisté au lancement des consultations pour l'établissement d'un schéma territorial du sport par le préfet, la directrice de la jeunesse et des sports et le vice-président de la collectivité territoriale de Guyane en charge des sports, en présence du mouvement sportif guyanais.

Lancement du schéma territorial du sport

Vendredi 4 mai - Guyane

La délégation s'est rendue à Sinnamary, commune labellisée « ville active et sportive » où le maire et l'élu en charge des sports ont pu présenter la politique volontariste et les engagements financiers en matière d'équipements sportifs, au regard notamment de l'évolution démographique que connaît le département.

Visite à Sinnamary

Les sénateurs ont pu, l'après-midi, rencontrer le mouvement sportif guyanais avec le comité territorial olympique et sportif et de nombreux comités et ligues représentés. Au-delà des problématiques communes aux outre-mer et relevées dans les territoires insulaires des Antilles, concernant notamment le coût des déplacements des sportifs vers l'hexagone, les intervenants ont insisté sur l'étendue du territoire guyanais et les contraintes qui en résultent en termes d'éloignement et d'accessibilité de certaines parties.

La journée s'est conclue par un dîner de travail autour du préfet de la Guyane, M. Patrice Faure, de la directrice de la jeunesse et des sports, du secrétaire général aux affaires régionales, du secrétaire général adjoint de la préfecture, du président de l'université et du présent du CTOS de Guyane. Les échanges ont permis de faire un point sur la situation du sport en Guyane et les enjeux propres aux territoires, particulièrement en termes d'insertion des jeunes dans un contexte de population jeune et de démographie extrêmement dynamique.

Réunion avec M. Patrice Faure, préfet

Samedi 5 mai - Guyane

La délégation a été reçue à la collectivité territoriale de Guyane par les vice-présidents en charge des sports et de la jeunesse accompagnés des responsables administratifs et du président du GIP. « Guyane base avancée », afin d'échanger sur la politique de la collectivité en matière de sport et revenir sur l'expérience de la Guyane en tant que « base avancée » pour la Coupe du monde de football de 2014 au Brésil, ainsi que pour les jeux olympiques et paralympiques de Rio en 2016, projet qui a permis de rénover ou construire de nouveaux équipements sportifs structurants pour la Guyane.

Réunion à la collectivité

Visite de l'IFAS

La matinée s'est poursuivie par une visite du hall Séraphin et de l'institut de formation et d'accès au sport de haut niveau (IFAS), infrastructure territoriale à proximité du campus universitaire et au coeur d'un réseau d'équipements sportifs, proposant notamment des hébergements et formations de jeunes sportifs. La délégation a ensuite déjeuné avec des représentants de l'Aprosep, association intervenant en faveur de l'insertion, notamment auprès d'associations sportives.

Une réunion de travail à la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale a permis, avec la directrice et les responsables des pôles sport et jeunesse, de dresser un état des lieux de la situation guyanaise. Les intervenants ont présenté les perspectives financières en matière de sport en Guyane, dans la situation démographique qui est celle du département, et sont revenus sur la dotation du territoire en termes d'équipements, soulignant une position en net retrait par rapport à l'hexagone mais aussi des disparités sur le vaste département. Avec les responsables de ligues ayant un pôle de haut niveau en Guyane, la DJSCS a aussi évoqué les contraintes que connaissent les sportifs guyanais en termes d'accès au sport de haut niveau.

Réunion à la DJSCS

La journée s'est poursuivie par deux séquences de visites d'équipements sportifs et réunions de travail, à Cayenne et Rémire-Montjoly. Elles ont notamment permis à la délégation de visiter plusieurs équipements issus du plan « Guyane base avancée » - bassin olympique de Cayenne et stade Edmard Lama à Rémire-Montjoly. Les maires des deux communes ont présenté les politiques sportives sur ces deux villes de l'île de Cayenne ; ils ont notamment insisté sur la question de la gestion des équipements dans le temps et le coût de fonctionnement de grande envergure, mais aussi sur les besoins actuels et futurs compte tenu de l'évolution démographique de l'agglomération.

Visite du bassin olympique de Cayenne

Visite du stade E. Lama