Allez au contenu, Allez à la navigation



 


Retour Sommaire Suite

d) La position de la mission à l'égard de la sélection

Au début et au cours de ses travaux, certains membres de la mission d'information ont pu exprimer des opinions opposées sur le thème du libre accès des bacheliers à l'université.

Parvenue au terme de ses réflexions, la mission a constaté l'impossibilité de rendre le baccalauréat plus sélectif, l'intensité de la demande sociale en faveur de l'enseignement supérieur, la nécessité de laisser leurs chances à l'ensemble des bacheliers, et a observé que la plupart des systèmes universitaires étrangers ne pratiquaient pas de sélection à l'entrée à l'université.

Elle a également pris acte d'un assez large consensus dans l'opinion en faveur d'une coexistence entre filières ouvertes et filières sélectives, et a estimé que la sélection n'aurait pas pour conséquence de réduire de manière sensible, le coût des premiers cycles universitaires, même si cet argument est souvent invoqué.

Dans ces conditions, la mission a jugé opportun et réaliste d'écarter tout dispositif de sélection à l'entrée dans les premiers cycles universitaires, en lui préférant une logique de diversification des filières post-baccalauréat et une multiplication des possibilités de réorientation des étudiants.

Retour Sommaire Suite