Allez au contenu, Allez à la navigation



 


Retour Sommaire Suite

b) La redéfinition du rôle des enseignants-chercheurs

Si les premiers cycles universitaires doivent utiliser davantage les compétences des professeurs agrégés de l'enseignement secondaire, le rôle des enseignants-chercheurs doit également être redéfini. La mission souhaiterait ainsi soulever la question de l'adaptation du système de recrutement des enseignants-chercheurs à un enseignement supérieur désormais ouvert au plus grand nombre.

Comme il a été dit, les enseignants-chercheurs doivent rester les vrais concepteurs, les animateurs et les principaux acteurs des premiers cycles, mais il apparaît anormal que leur activité de recherche et leurs publications à caractère scientifique qui en découlent soient exclusivement prises en compte dans leurs perspectives de carrière et que les règles de promotion ne prennent en compte que de manière subsidiaire leur rôle d'encadrement et de soutien pédagogique.

La mission d'information proposera donc de redéfinir la carrière-type des enseignants-chercheurs et d'envisager une modification des règles d'avancement en faisant évoluer le système des primes pédagogiques, en assouplissant les quotas par grade et par discipline ainsi que les règles d'ancienneté afin que leur carrière ne repose pas uniquement sur la recherche en négligeant les activités d'enseignement, d'encadrement et de soutien pédagogique.

Cet objectif suppose un changement des mentalités prévalant encore chez la plupart des enseignants-chercheurs qui considèrent que leur seule fonction est d'enseigner leur discipline à des étudiants aptes à l'acquérir par un travail personnel et sans doute un nouveau déroulement de leur carrière : alors que les jeunes enseignants-chercheurs ont sans doute vocation à se consacrer davantage à une activité de recherche au cours de leurs premières années, ceux qui sont plus avancés dans leur carrière pourraient se consacrer à des tâches d'encadrement et de soutien pédagogique assorties de décharges de service ou d'heures spécifiques, ces deux types d'activité, auxquelles il convient d'ajouter les fonctions de responsabilités à la tête des établissements, et leurs activités en matière de formation continue, devant être prises en compte équitablement dans leurs perspectives de promotion.

Par ailleurs, une plus grande disponibilité des enseignants-chercheurs à l'égard de leurs étudiants de premier cycle, et leur participation à l'orientation de ceux-ci, passe par l'implantation dans les locaux universitaires de bureaux qui leur seraient affectés qui leur permettrait de recevoir les étudiants selon un horaire défini.

Retour Sommaire Suite