Allez au contenu, Allez à la navigation



 

1 Une note d'information de la DEP (février 1996) révèle que si la durée du processus d'insertion professionnelle des jeunes diplômés s'est allongée, leur taux de chômage reste limité : 7 % pour les titulaires d'une licence, d'une maîtrise ou d'un doctorat cinq ans après la fin de leurs études contre 12 % pour les titulaires du seul baccalauréat général.

2 La dépense moyenne par lycéen (cycle général) serait de 45.000 F, de 56.700 F en cycle technologique et de 52.500 F en cycle professionnel contre 33.500 F pour un étudiant d'université (hors IUT et ingénieurs).

3 Le coût d'un cycle en classe préparatoire serait de 70.000 F, en BTS de 56.000 F, en IUT de 52.000 F et en DEUG de 32.000 F.

4 Le coût annuel moyen d'un étudiant français est de 32.000 F contre environ 62.000 F aux Etats-Unis ou au Japon et 35.000 F en Allemagne ou au Danemark.

5 Le taux d'accès à l'enseignement supérieur avoisinait en 1991 64 % aux Etats-Unis, 53 % au Japon, 42,6 % en Allemagne, 44,4 % en France et 27,7 % au Royaume-Uni.

6 " Les bacheliers dans l'enseignement supérieur. Documents CEREQ n° 113, série Observatoire, janvier 1996. "

7 Voir l'audition de M. Daniel Bancel, recteur de l'académie de Lyon, du 19 juin 1996.

8 La rénovation des premier et second cycle universitaire, rapport 1996 - IGAEN -

9 Voir le compte rendu de l'audition du 31 janvier 1996 de M. Daniel Laurent, président de l'université de Marne-la-Vallée.

10 n° 241, octobre 1996.

11 Voir audition de M. Dominique de Calan, du 7 février 1996.

12 Une enquête du CEREQ de 1992 a tenté de mesurer l'évolution du risque de chômage et de déclassement des diplômés : deux ans après la sortie de l'université, leur taux de chômage est passé de 5 % à près de 11,5 % de 1988 à 1992. Le déclassement des diplômés s'est également aggravé puisque 73 % des diplômés d'IUT et de BTS trouvaient un emploi de type professions intermédiaires ou cadres en 1991 contre 91 % en 1988.

13 voir audition de M. Jean-Louis Aucouturier, président du CNE, du 19 juin 1996.

14 voir p. 42 du rapport.