Allez au contenu, Allez à la navigation

1 octobre 1997 : L'avenir de la francophonie au Vietnam ( rapport d'information )

 


Retour Sommaire Suite

2. L'enseignement du français de spécialité

Une réelle demande d'enseignement spécialisé du français se manifeste, dans les secteurs économiques ayant vocation à développer des contacts avec l'étranger (tourisme, hôtellerie, transports) mais aussi dans d'autres domaines d'activité (affaires, administrations) ou parmi les étudiants désireux de compléter leur bagage linguistique, d'accéder à des formations francophones ou d'obtenir des bourses d'étude en France.

Pour répondre à cette demande, ont été créés deux établissements spécialisés, et organisées un certain nombre de formations :

· Le centre de formation continue en français de spécialité de Hanoi (CFC)

Les premiers cours de français de spécialité ont été organisés à Hanoi dès 1986. Cette demande s'est depuis accrue et diversifiée au point de justifier la construction du CFC dont les bâtiments, financés par la France et installés sur le campus de l'Institut national polytechnique, ont ouvert en 1994.

Le centre accueille sur concours près de 400 étudiants par an, qui peuvent, au terme de leurs études, passer les diplômes -très appréciés sur le marché du travail- de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris ou les concours d'accès aux instituts d'enseignement supérieur franco-vietnamiens, obtenir des bourses de formation en France ou entrer directement sur le marché du travail.

Les cours, dispensés par 15 enseignants vietnamiens et français, couvrent tout l'éventail des spécialités :

- français économique et commercial ;

- français des affaires (communication, vente, transport) ;

- français du tourisme et de l'hôtellerie (accueil, restauration, gestion d'agence) ;

- français scientifique et technique, spécialité destinée en particulier aux futurs boursiers ;

- français du secrétariat (centré sur la correspondance commerciale, les conversations téléphoniques, l'organisation de réunions, voyages d'affaire ou conférences) ;

- français juridique (terminologie du droit privé et du droit des sociétés) ;

- français médical.

Le CFC organise également des stages et séminaires de perfectionnement destinés aux enseignants de français, et des cycles de conférence.

Il offre à ses étudiants une documentation de qualité (3.000 ouvrages, 25 revues) et doit être également doté de logiciels d'apprentissage et de CD-Rom de science et de civilisation.

· Le centre de formation d'interprètes et de traducteurs (CFIT)

Le CFIT a été créé en 1995 dans le cadre d'un partenariat associant l'Institut des Relations Internationales du ministère vietnamien des affaires étrangères, l'Ambassade de France à Hanoi et l'université de Paris III Sorbonne (ESIT).

Il assure la formation initiale, sur deux ans, d'interprètes et de traducteurs de haut niveau, recrutés sur concours au niveau bac + 4, et la formation permanente d'interprètes en exercice. Il accueille actuellement 22 étudiants en formation initiale et 70 personnes en formation permanente.

Les formations initiales permettent d'obtenir un certificat d'interprétation et de liaison, ainsi qu'un diplôme d'études supérieures de traduction. La formation permanente est validée par un certificat d'aptitude à l'interprétation.

· Les formations de français organisées dans les administrations vietnamiennes

Des classes de 15 à 20 apprenants ont été ouvertes dans quelques administrations publiques pour répondre à la demande des fonctionnaires souhaitant valoriser leur carrière par la maîtrise du français. Certains des participants ont déjà acquis des bases de français au cours de leurs études secondaires, ou à l'occasion des séjours dans des pays francophones (en Algérie, par exemple) d'autres n'ont appris que le russe comme langue étrangère. Les effectifs concernés représentent environ 500 personnes.

*

* *

Retour Sommaire Suite