Allez au contenu, Allez à la navigation

LESEIN François

Ancien sénateur de l'Aisne

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 13 juin 1988 (en remplacement de M. Jacques PELLETIER, nommé membre du Gouvernement) jusqu'au 1er octobre 1989 (ne se représente pas)
  • Redevenu Sénateur le 2 novembre 1989 (en remplacement de M. Jacques PELLETIER nommé membre du Gouvernement)
  • Fin de mandat le 30 septembre 1998 (ne se représente pas)

Fonctions exercées au cours de ses mandats de sénateur

  • Secrétaire du Sénat

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires culturelles
  • Membre du Groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

LESEIN (François)

Né le 11 décembre 1929 à Sissonne (Aisne) Décédé le 2 septembre 2006 à Reims (Marne)

Sénateur de l'Aisne de 1988 à 1998

C'est à Sissonne, commune située à l'est du département de l'Aisne, que François Lesein voit le jour le

11 décembre 1929. Parallèlement à sa carrière de médecin, il s'engage dans la vie politique. Il est ainsi élu conseiller général du canton de Sissonne en 1967. Constamment reconduit, il siège au Conseil général de l'Aisne pendant un quart de siècle. Il y exerce les fonctions de vice-président de 1976 à 1992 et préside la commission consacrée à l'éducation. Il est également élu maire de Sissonne en 1967. Réélu à chaque scrutin municipal, il conserve ce fauteuil jusqu'au terme de son existence.

Il est par ailleurs suppléant du sénateur de l'Aisne, Jacques Pelletier. Aussi, lorsque celui-ci est nommé ministre de la coopération et du développement dans le gouvernement de Michel Rocard, François Lesein le remplace-t-il à la Haute assemblée, le 13 juin 1988. De nouveau suppléant de Jacques Pelletier aux élections sénatoriales du 24 septembre 1989, il retrouve rapidement le Sénat lorsque Jacques Pelletier, réélu sénateur, décide finalement de conserver son portefeuille ministériel à l'issue du scrutin.

Au Palais du Luxembourg, François Lesein s'inscrit au groupe de la Gauche démocratique, devenu celui du Rassemblement démocratique européen en 1989. Membre de la commission des affaires culturelles, il exerce les fonctions de secrétaire du Sénat de 1992 à 1998. Il est en outre membre titulaire du Conseil national des fondations et de la Commission chargée d'examiner les demandes d'autorisation ou de renouvellement des jeux de 1995 à 1998.

C'est au sport qu'il consacre la plupart de son activité sénatoriale, en séance publique comme en commission. Membre de la Commission nationale du sport de haut niveau, il est également nommé, lors de la discussion des projets de lois de finances, rapporteur pour avis des crédits consacrés la Jeunesse et aux sports, de

1988 à 1997. A cette occasion, il s'exprime sur des sujets aussi divers que le rôle social du sport, les fédérations sportives, l'aménagement des rythmes scolaires, le Fonds national pour le développement du sport ou la préparation de la Coupe du monde de football organisée en France en 1998. Il rapporte également des projets de loi sur l'organisation et la promotion des activités physiques et sportives en 1992, la sécurité des manifestations sportives en 1993, le contrat de concession du Stade de France à Saint-Denis en 1996, la sécurité et la promotion d'activités sportives en 1998.

François Lesein s'engage plus particulièrement contre le dopage. Vice-président de la Commission nationale de lutte contre le dopage, il rapporte un projet de loi sur la répression de l'usage des produits dopants dans les compétitions sportives en 1989, puis un autre sur la protection de la santé des sportifs et la lutte contre le dopage en 1998.

Le maire de Sissonne intervient aussi sur les questions concernant les collectivités locales, qu'il s'agisse de l'administration territoriale de la République (1991), de la protection et de la mise en valeur des paysages (1992), de la réforme de la dotation globale de fonctionnement (1993) ou de la fonction publique territoriale (1994).

Plus généralement, ses interventions au Sénat témoignent de l'éclectisme de ses centres d'intérêts. Il s'exprime ainsi au sujet de la politique de l'eau (1990), de la gestion des déchets radioactifs (1991), de la

prévention de la corruption (1992), du don et de l'utilisation des parties et produits du corps humain, de la programmation militaire (1994), de la sécurité sociale, de la création de Réseau ferré national (1997) ou de la sécurité routière (1998). Il présente en outre, en 1992, une proposition de loi sur l'aide aux victimes d'accidents thérapeutiques et une autre sur les dépositions faites devant les commissions d'enquête parlementaires. Président des groupes d'amitié France-Ukraine et France-Moldavie, il prend également la parole en 1995 et 1997 sur les projets de ratification d'accords de partenariat et de coopération entre l'Union européenne et plusieurs républiques d'Europe de l'Est.

François Lesein vote la loi relative au revenu minimum d'insertion en 1988, la loi constitutionnelle ajoutant à la Constitution un titre : « De l'Union européenne » en 1992, la loi relative aux pensions de retraite et à la sauvegarde de la protection sociale en 1993, ainsi que la loi d'orientation et d'incitation relative à la réduction du temps de travail en 1998.

Non candidat aux élections sénatoriales du 27 septembre 1998, lors desquelles Jacques Pelletier retrouve son siège, il ne quitte cependant pas la vie politique. S'il a perdu son mandat de conseiller général dès mars

1992, battu par le candidat de l'Union pour la démocratie française, Marcel Blanchard, il continue de présider aux destinées de Sissonne.

Officier de l'ordre national du Mérite et des Palmes académiques, François Lesein s'éteint le 2 septembre

2006 à l'âge de soixante-seize ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. François LESEIN, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen
Etat-civil
Né le 11 décembre 1929
Décédé le 2 septembre 2006
Profession
Médecin
Département
Aisne