Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information


Retour Sommaire Suite
b) Le démarrage australien

Une réglementation qui se met en place

Plusieurs agences sont impliquées dans la production et la commercialisation des OGM en Australie, qu'un représentant du comité consultatif sur les manipulations génétiques84(*) décrit comme étant encore " dans l'enfance ".

Les instances intervenant pour l'autorisation sont, notamment :

- GMAC, le comité consultatif sur les manipulations génétiques, qui émet un avis scientifique, notamment sur l'aspect environnemental ;

- AQIS, le service de l'inspection et de la quarantaine ;

- ANZFA, l'autorité alimentaire commune à l'Australie et à la Nouvelle-Zélande, qui a récemment recommandé un étiquetage sur la base de la non-équivalence ;

- NRA, l'autorité d'enregistrement des produits chimiques agricoles et vétérinaires, qui, en coordination avec le ministère de la santé et l'agence de protection de l'environnement, est chargée d'une évaluation globale (santé humaine, environnement...).

Un dixième rang mondial en biotechnologies

D'après un récent rapport85(*), l'Australie est au 10ème rang des pays de l'OCDE pour les biotechnologies, avec 69 essais en champs de plantes transgéniques qui ont déjà été autorisés et 3 plantes qui ont été autorisées, parmi lesquelles un coton résistant aux insectes en 1996, dont 30.000 hectares ont été plantés en 1996-97 et le double en 1997-98.

Retour Sommaire Suite


Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli